Actualités Tech

Administration publique et travail intelligent

Administration publique et travail intelligent 1

Avec objet « Mesures d’incitation à l’utilisation de formules souples de travail ». Circulaire 1 du 4 mars 2020 (texte complet en format PDF) publiée par Ministre de l’administration publique fournit quelques clarifications sur l’utilisation de la travailler intelligemment par les AP dans le cadre de l’urgence coronavirus qui affecte le pays.

Administration publique et travail agile : la circulaire

La communication s’ouvre sur une référence à l’article 14 de la loi du 7 août 2015 qui fait référence télétravail et l’obligation pour les organismes publics de reconnaître, dans les trois années suivantes, au moins 10 % des employés (s’ils le demandent) à faire usage de ce mode de collaboration sans être pénalisés dans la reconnaissance du professionnalisme et de la progression de carrière. Tout cela évidemment en adoptant des instruments permettant de contrôler l’efficacité de la mesure et d’évaluer les résultats obtenus, en veillant à ce que la qualité du service fourni aux citoyens ne soit pas affectée.

Nous passons ensuite au décret-loi « Mesures urgentes de soutien aux familles, aux travailleurs et aux entreprises liées à l’urgence épidémiologique COVID-19 ». du 2 mars avec une référence directe à l’épidémie de coronavirus. La circulaire d’aujourd’hui fait également référence à la loi 81 du 22 mai 2017, « Mesures pour la protection des travailleurs indépendants non entrepreneurs et mesures visant à encourager la flexibilité du temps et du lieu de travail ». qui réglemente les relations qui peuvent être retracées jusqu’à la un travail agileL’article 18 précise noir sur blanc que le régime s’applique également aux administrations publiques.

Quant à la Outils informatiques mentionnés, considérés comme des mesures incitatives, sont énumérés les systèmes de vidéoconférence à distance, les solutions de cloud computing pour l’accès et le partage des données ainsi que les mesures de reporting interne et d’optimisation de la productivité.

PA peuvent également autoriser leurs employés et collaborateurs à utiliser des appareils privés (lorsqu’il n’est pas possible de faire autrement) à condition qu’ils prennent les mesures appropriées pour sécurité et de protection. Un passé d’une importance cruciale compte tenu de la nature des services et des documents gérés. Ils doivent en tout cas en informer le Service de la fonction publique, via le PEC, dans un délai de six mois.

Partager cet article
Robin Vigneron

About author
Robin est un passionné de nouvelles technologies et il n'hésites pas à creuser le web pour vous trouver les meilleurs bons plans et astuce High-Tech !
Articles