Actualités Tech

Amazon Recognition : la police américaine ne peut plus utiliser la reconnaissance faciale

Amazon Rekognition: US-Polizei darf Gesichts­erkennung nicht mehr nutzen

Amazon a interdit aux autorités policières pendant un an d’utiliser Amazon Recognition, la technologie de reconnaissance faciale de la société. C’est la réaction d’Amazon aux protestations en cours contre les violences policières aux États-Unis.

Avec cette mesure, Amazon veut persuader les gouvernements d’introduire des réglementations plus strictes pour l’utilisation éthique des technologies de reconnaissance des visages. Amazon espère que le Congrès américain mettra en œuvre de telles réglementations pour protéger les droits civils d’ici un an et offre son aide. La société n’a pas fait de commentaires sur la question de savoir si Amazon permettra aux autorités policières d’utiliser à nouveau cette technologie sans restriction après un an, même sans les modifications appropriées.

Reconnaissance des visages avec biais de la couleur de la peau

Les logiciels de reconnaissance faciale ont toujours été critiqués parce qu’ils entraînent également de fausses arrestations en raison d’une reconnaissance erronée. En particulier pour les personnes à la peau foncée, la reconnaissance du sexe par Amazon Recognition n’est pas toujours garantie, comme l’a montré une étude. Des études sur les technologies de reconnaissance faciale (PDF) ont également montré une distorsion générale due à la couleur de la peau, selon les conclusions, qui pourrait également être due au fait qu’ils ont été formés principalement avec des ensembles de données contenant des hommes blancs.

D’autres organisations ont encore accès

Toutefois, les organisations qui recherchent des enfants disparus, par exemple, peuvent continuer à utiliser le logiciel de reconnaissance faciale. Les logiciels de reconnaissance faciale peuvent également continuer à être utilisés par ces organisations dans le cadre de la lutte contre la traite des êtres humains.

IBM se retire complètement

Il y a quelques jours à peine, IBM a annoncé qu’elle ne développerait et ne vendrait plus aucun logiciel de reconnaissance faciale, car l’utilisation actuelle de ce logiciel ne correspondait pas aux valeurs de l’entreprise.

Partager cet article
Robin Vigneron

About author
Robin est un passionné de nouvelles technologies et il n'hésites pas à creuser le web pour vous trouver les meilleurs bons plans et astuce High-Tech !
Articles