in

Ancrage inter-sites: Telekom s’attaque au problème des bandes d’ancrage en 5G

Le réseau non autonome 5G actuel (5G NSA) nécessite une ancre dite LTE, car la 5G n’offre actuellement qu’un nouveau canal de données. Cependant, toutes les combinaisons d’ancrage LTE et de nouvelle radio 5G ne sont pas possibles avec chaque appareil. Deutsche Telekom aborde ce problème avec un ancrage intersite.

La 5G, telle qu’elle est actuellement proposée dans tout le pays par les trois opérateurs de réseau, ne fournit qu’un canal de données supplémentaire, le «haut débit mobile amélioré» (eMBB). Selon le fournisseur de réseau, la bande passante et l’utilisation de la capacité de la cellule radio, des vitesses allant jusqu’à 1 Gbit / s sont possibles dans la liaison descendante. La condition préalable à la création du nouveau canal de données est un ancrage dans le réseau LTE via lequel ce que l’on appelle la signalisation a lieu. Pour le dire simplement: sans la 5G, le LTE et les anciennes normes continueront de fonctionner, mais sans LTE, il n’y a pas de 5G.

Telekom propose la 5G à 3600 et 2100 MHz

Chez Deutsche Telekom, plusieurs combinaisons d’ancrage LTE et de nouvelle radio 5G sont possibles. L’opérateur de réseau pilote actuellement la 5G dans la gamme de fréquences nouvellement acquise à 3,6 GHz avec une bande passante de 90 MHz et dans l’ancien spectre 3G à 2,1 GHz, qui fournit actuellement une capacité restante de 5 MHz pour la 3G et de 15 MHz pour le double fonctionnement. de LTE et 5G utilisant le partage de spectre dynamique (DSS). Avec l’arrêt de la 3G dans l’année à venir, les nouvelles normes peuvent accéder à la totalité des 20 MHz.

Ces combinaisons de fréquences existent

Ces nouvelles fréquences radio 5G peuvent utiliser les fréquences LTE à 2600, 1800, 900 et 800 MHz comme points d’ancrage, avec la nouvelle radio 5G à 3600 MHz comme point d’ancrage à 2600 et 1800 MHz et pour la nouvelle radio 5G à 2100 MHz. utilise 1 800, 900 et 800 MHz comme point d’ancrage. Cependant, tous les appareils finaux ne prennent pas en charge toutes les combinaisons de la nouvelle radio 5G et de la fréquence d’ancrage LTE, en particulier lorsque les fréquences sont très proches les unes des autres, comme la combinaison de bande moyenne à moyenne de 2100 et 1800 MHz. Afin de garantir la couverture la plus large possible, une astuce technique est utilisée avec l’ancrage dit inter-sites.

Ancrage inter-sites (Image: Deutsche Telekom)

Utiliser la nouvelle radio 5G depuis une cellule voisine

L’ancrage inter-sites ne résout aucune des limitations techniques du terminal en ce qui concerne les combinaisons de fréquences d’ancrage 5G New Radio et LTE. Cependant, le processus garantit que la 5G est toujours disponible dans plus d’endroits, même si le smartphone ne prend pas en charge la combinaison de 2100 et 1800 MHz et doit donc renoncer à une partie de la couverture réseau.

Christoph Lensch, responsable de « Radio Optimization » chez Telekom-Technik, explique clairement le processus dans la vidéo de 13h22. L’ancrage inter-sites garantit que le nouveau signal radio 5G d’une cellule radio peut également être utilisé par l’ancre LTE d’une autre cellule radio. Si un utilisateur est connecté avec son smartphone à l’ancre LTE d’une cellule radio, dans la couverture de laquelle le nouveau signal radio 5G d’une cellule radio voisine est suffisant, ce signal peut être capté et utilisé sans changer l’ancre LTE. Deutsche Telekom a compensé l’inconvénient de certains terminaux à l’exception de quelques points de pourcentage par rapport à toutes les possibilités de couverture, explique Lensch.

Des travaux préliminaires d’ancrage inter-sites, qui permettent l’ancrage intra-site, c’est-à-dire l’utilisation de la 5G New Radio uniquement avec l’ancre LTE au sein de la même cellule, ont été nécessaires sur le cœur de réseau, par exemple, puisque les cellules radio sont toutes synchronisées dans le temps. doivent fonctionner, car l’interdépendance ne fonctionnerait pas autrement et la perte de paquets pourrait se produire ou ne serait pas acceptée.

L’ancrage inter-sites continuera à être utilisé à l’avenir, même si, à un moment donné, tous les appareils finaux devraient être capables de contrôler toutes les combinaisons de fréquences. Le fait qu’une cellule LTE avec sa distribution utilisable puisse être plus petite que la nouvelle cellule radio 5G au-dessus sera toujours le cas à l’avenir, explique Lensch, de sorte que l’ancrage inter-site apporte également des avantages avec les nouveaux terminaux. Cela s’applique même à la 5G à 3,6 GHz, où Deutsche Telekom a également observé des signaux au-delà de l’ancre LTE, de sorte qu’ici aussi, les smartphones des cellules LTE voisines peuvent utiliser le signal 5G d’une autre cellule.

L’ancrage inter-sites se construit progressivement

L’ancrage inter-sites sera nécessaire jusqu’à ce que la même densité de cellules soit atteinte avec la nouvelle radio 5G que celle actuellement obtenue avec LTE. « L’ancrage inter-sites sera avec nous pendant longtemps«Dit Lensch. Au cours des prochains mois, Deutsche Telekom souhaite construire progressivement l’ancrage inter-sites dans le réseau et ainsi étendre l’utilisation de la nouvelle radio 5G grâce à cette seule nouvelle fonctionnalité, sans avoir à installer de nouvelles cellules radio, même si cela continuera à être fait.

Partager cet article
Robin Vigneron

Par Robin Vigneron

Robin est un passionné de nouvelles technologies et il n'hésites pas à creuser le web pour vous trouver les meilleurs bons plans et astuce High-Tech !

FTTH: Telekom continue d'ouvrir un réseau pour Vodafone 15

FTTH: Telekom continue d’ouvrir un réseau pour Vodafone

De la communauté: HP 15s avec AMD Ryzen 5 3500U ("Picasso") dans le test du lecteur 16

De la communauté: HP 15s avec AMD Ryzen 5 3500U (« Picasso ») dans le test du lecteur