Actualités Tech

Boot Camp : les Mac ARM d’Apple ne supportent pas Windows pour le moment

Boot Camp: Apples ARM-Macs unter­stützen vorerst kein Windows
Boot Camp : les Mac ARM d'Apple ne supportent pas Windows pour le moment

Le passage des processeurs Intel aux SoC ARM d’Apple sur les Mac a également des répercussions sur le support de Windows via Boot Camp sur les nouveaux systèmes. Avec le premier Mac basé sur ARM d’ici la fin de l’année, il ne sera plus possible d’utiliser Windows via Boot Camp, du moins pour le moment.

Microsoft n’accorde de licence de Windows 10 sur ARM qu’aux fabricants de PC OEM qui le préinstallent sur du nouveau matériel comme le Galaxy Book S (Test) de Samsung avec Qualcomm Snapdragon 8cx départ usine, mais il n’existe pas de Windows 10 sur ARM disponible sur le marché libre pour une installation ultérieure sur les systèmes. Par rapport à Le vertige Microsoft a maintenant au moins déclaré qu’il n’a pas besoin d’annoncer de changements à cette pratique.

Le soutien ultérieur n’est pas exclu

Alors qu’Apple a travaillé en étroite collaboration avec Microsoft pour s’assurer que la suite Office de Microsoft puisse être utilisée sur les Macs basés sur ARM d’ici la fin de l’année, Apple n’a fait aucune déclaration sur la prise en charge de Windows sur les nouveaux systèmes lors de l’annonce principale du WWDC. Il n’est donc pas exclu que les deux entreprises travaillent actuellement sur ce point précis, mais cela nécessiterait un changement fondamental de la part de Microsoft en ce qui concerne la licence de Windows 10 sur ARM. Et même dans ce cas, Apple devrait encore développer et fournir des pilotes appropriés pour Windows 10 sur ARM pour ses propres Macs ARM.

VMWare et Parallels également incertains

Une autre façon d’utiliser Windows sur des Macs basés sur ARM pourrait être d’utiliser des logiciels tiers tels que VMWare ou Parallels, mais ceux-ci ne sont pas pris en charge par l’outil de traduction Rosetta 2 d’Apple, qui permet aux applications Intel de fonctionner sur des Macs ARM. Les applications devraient d’abord être nouvellement développées pour les Mac ARM. On ne sait pas encore si cela va se produire et si c’est même possible. Apple lui-même n’a montré dans Parallels Desktop que comment faire fonctionner Linux dans une machine virtuelle – Windows a été laissé de côté ici aussi.

Cependant, étant donné le faible pourcentage d’utilisateurs de Mac qui utilisent Windows sur leur système via Boot Camp, tous ces plans risquent d’avoir une très faible priorité chez Apple par rapport au passage d’Intel à l’ARM lui-même et au travail sur MacOS 11 « Big Sur ».

Partager cet article
Robin Vigneron

About author
Robin est un passionné de nouvelles technologies et il n'hésites pas à creuser le web pour vous trouver les meilleurs bons plans et astuce High-Tech !
Articles