Actualités Tech

C:B_retroEdition_35 : MS-DOS – Tech Astuce

C:B_retroAusgabe_35: MS-DOS

Tl;dr : En 1978 a commencé l’histoire d’un système d’exploitation qui devrait plus tard être connu sous les noms de DOS, PC DOS ou encore PC-compatible DOS. Mais le système d’exploitation a connu une grande popularité principalement sous le nom de MS-DOS et a ensuite servi de sous-structure de Windows 95 jusqu’à Windows Me.

Chaque dimanche, cette série jette un regard divertissant sur trois décennies d’histoire mouvementée et de développements intéressants dans le domaine de l’informatique. Mythes, jalons et chefs-d’œuvre : C:B_retro.

C:B_retroEdition_35

MS-DOS

À l’automne 1978, le développeur Tim Paterson a commencé à travailler à Seattle Computer Products sur un système d’exploitation qui allait d’abord voir le jour sous le nom de QDOS, puis sous celui de 86-DOS et qui est rapidement devenu le centre d’intérêt de Bill Gates, Steve Ballmer et Microsoft.

Comme MS-DOS et PC DOS, le système d’exploitation allait finalement prendre une position dominante sur le marché des ordinateurs personnels compatibles IBM à partir du milieu des années 1980, ouvrant la voie à Microsoft Windows.

C:B_retroEdition_35MS-DOS

Les débuts comme QDOS et 86-DOS (1980 – 1981)

Après que Tim Paterson et Seattle Computer Products n’aient pas pu terminer le développement du système d’exploitation prévu CP/M-86 avant le début de 1980, ils ont décidé d’entamer le développement d’un nouveau système d’exploitation et ont sorti QDOS 0.1 en août de la même année, qui a été livré avec une carte d’extension avec le Intel 8086.

Fortement basé sur le CP/M de Digital Research, le « Quick and Dirty Operating System » a été très tôt licencié par Microsoft, qui à son tour a rapidement affirmé son influence. En décembre 1980 déjà, QDOS a été renommé 86-DOS et Microsoft a commencé à le porter sur le PC d’IBM.

Microsoft lui-même a introduit son premier système d’exploitation autonome pour les processeurs 16 bits en 1980 avec Xenix et l’a licencié pour Apple Lisa, DEC VAX et Intel 8086 quand IBM a chargé la société de Redmond de développer un nouveau système d’exploitation.

QDOS

Le 27 juillet 1981, Microsoft a acheté les droits de 86-DOS pour 50 000 dollars et a assuré à IBM le développement d’un système d’exploitation pour l’ordinateur personnel IBM prévu pour 1982.

86-DOS

Pour 80 000 dollars américains, Microsoft PC a développé DOS, comme le système d’exploitation devait s’appeler lors de sa sortie, pour son partenaire IBM ; en interne, cependant, le projet était déjà en cours et développé sous le nom de MS-DOS.

Le 12 août 1981, 86-DOS a été livré sous le nom de PC DOS dans la version initiale 1.0 sur une disquette unilatérale de 160 KB de Microsoft à IBM, qui a annoncé le même jour son premier ordinateur personnel IBM, le modèle 5150 avec le système d’exploitation PC DOS 1.0.

Le modèle 5150 était le premier PC IBM et fonctionnait avec PC DOS 1.x
Le modèle 5150 était le premier IBM-PC et fonctionnait avec PC DOS 1.x (Photo : Wikipedia)

Au prix de 1 565 dollars américains, le PC IBM modèle 5150 avec un Intel 8088 rapide à 4,77 MHz, 16 ko de RAM et le système d’exploitation PC DOS 1.0 a été livré aux États-Unis en août 1981.

IBM a par la suite affirmé avoir éliminé plus de 300 bogues dans la version « finie » de PC DOS, de sorte que déjà dans la première version un copyright commun d’IBM et de Microsoft était indiqué.

La montée en puissance de PC DOS et MS-DOS (1981 – 1994)

Annoncées en mai 1982, les versions PC DOS 1.1 et MS-DOS 1.25 corrigées des bogues devaient être les premières versions OEM pour le PC IBM ainsi que pour les ordinateurs personnels compatibles IBM d’autres fabricants, et ont été livrées aux détaillants en juillet 1982.

Le PC DOS sous licence d’IBM correspond, à partir de la version 2.0 et jusqu’à la version 6 incluse, essentiellement à la même version de MS-DOS, ce qui devrait conduire ultérieurement au fait que Windows 3.1 fonctionne également sans problème sur les systèmes avec PC DOS, puisque les deux systèmes d’exploitation ont la même base de code.

PC DOS

IBM a commercialisé le PC DOS développé par Microsoft à la fois sur ses PC IBM et dans la version OEM sous le nom d’IBM DOS.

PC DOS 1.1 a été livré sur un disque double face de 360 KB
PC DOS 1.1 a été livré sur une disquette double face de 360 KB (Photo : Wikipedia)

Après que le premier IBM-PC ait été encore exclusivement livré avec PC DOS respectivement IBM DOS en version 1.0 et à partir de mai 1982 avec la version 1.1 corrigée des bogues, Microsoft a décidé de distribuer PC DOS sous son propre nom sous le nom de MS-DOS 1.25 à partir d’août 1982.

MS-DOS 1.x

MS-DOS 1.25 correspondait à la version 1.1 de PC DOS ou IBM DOS sous licence pour IBM et était la première version que Microsoft a vendu sous son propre nom.

MS-DOS 2.x

MS-DOS 2.11 a été spécialement développé à la demande de divers OEM et a même été utilisé plus tard comme Toshiba DOS 2.11 installé de façon permanente dans la ROM des systèmes informatiques Toshiba. Auparavant, Microsoft avait intégré des pilotes de périphériques chargeables avec MS-DOS 2.0 dans le système d’exploitation.

MS-DOS 3.x
MS-DOS 3.3
MS-DOS 3.3 (Image : Winhistory.de)

Avec la version 3.1, Microsoft a introduit pour la première fois le support réseau et une utilisation de la mémoire supérieure à 640 Ko sous DOS. MS-DOS 3.2 a d’abord été livré sur un nouveau type de disquette de 3,5 pouces avec 720 Ko de mémoire.

MS-DOS 4.x

MS-DOS 4.0

MS-DOS 4.0

MS-DOS 4.01

MS-DOS 4.01

MS-DOS 4.0 a été la première version à prendre en charge les partitions de disque dur de plus de 32 Mo, mais en raison de graves bogues, elle a rapidement été retirée du marché et remplacée par la version 4.01 corrigée.

MS-DOS 5.x

MS-DOS 5.00

MS-DOS 5.00

MS-DOS 5.00

MS-DOS 5.00

MS-DOS 5.00 a introduit un éditeur DOS amélioré avec l’interpréteur QBasic, un shell MS-DOS amélioré et une gestion de la mémoire étendue avec XMS-DOS Extender. En outre, MS-DOS a inclus pour la première fois une aide en ligne. La version 5.00a n’était qu’une version de correction de bogues.

MS-DOS 6.x

MS-DOS 6.00

MS-DOS 6.00

MS-DOS 6.20

MS-DOS 6.20

MS-DOS 6.22

MS-DOS 6.22

Avec MS-DOS 6.00, la protection antivirus, la défragmentation du disque dur et l’optimisation automatique de la mémoire ont trouvé leur place dans le système d’exploitation. Pour la première fois, les lecteurs de CD-ROM ont également été fournis avec des pilotes directement à partir du système d’exploitation et le transfert de données via les interfaces série et parallèle a été pris en charge.

MS DOS 6.22 devrait être la dernière version indépendante de DOS et a apporté une optimisation améliorée du disque dur ainsi qu’une nouvelle compression du disque en ligne. Avec MS-DOS 7.00, le système d’exploitation faisait partie de la livraison de Windows 95, qui utilisait MS-DOS comme sous-structure. Néanmoins, MS-DOS 7.00 est resté un système d’exploitation autonome et était exécutable seul.

De la part d’IBM, PC DOS respectivement IBM DOS 7.00 était la dernière version officielle du système d’exploitation sous licence en décembre 1994 et n’a reçu qu’en avril 1998 une révision sous le nom de DOS 2000, qui a ajouté le support de l’euro et une mise à jour pour le problème de l’an 2000 ainsi que le support des cartes PCMCIA.

Le début de la fin (1995 – 2000)

Avec la version 7.00 de septembre 1995, MS-DOS a également obtenu le support pour les noms de fichiers longs, mais Microsoft n’a fourni ce support que lorsque Windows 95 était en cours d’exécution.

Avec MS-DOS 7.10 de 1996, MS-DOS a été optimisé une fois de plus en termes de performances et a pris en charge le nouveau système de fichiers FAT32 pour les partitions supérieures à 2 Go.

MS-DOS 7.x

En septembre 2000, MS-DOS 8.00 est sorti, la dernière version officielle du système d’exploitation, mais il ne pouvait plus fonctionner indépendamment et était intégré à Windows Me en tant que composant fixe.

MS-DOS 8.x

Commandes MS-DOS connues

Enfin, une sélection de quelques-unes des commandes en ligne de commande les plus fréquemment utilisées sous MS-DOS.

Commandes MS-DOS

Note : La section particulièrement étendue « Jouer sous MS-DOS » recevra à l’avenir sa propre édition de C:B_retro.

C:B_retroFeedback

Vos commentaires sont toujours les bienvenus

Les éditeurs attendent avec impatience des critiques constructives, des éloges, mais aussi des suggestions pour pouvoir orienter la série encore plus vers les souhaits des lecteurs à l’avenir.
Avec ce matériel de lecture dans les bagages, la rédaction souhaite un dimanche reposant sous le slogan #wirbleibenzuhause.

C:B_retroReview

Les cinq derniers numéros de l’aperçu

Vous trouverez ici les cinq derniers sujets des précédents numéros de C:B_retro :

  • C:B_retroEdition_34 : La messagerie instantanée ICQ
  • C:B_retroEdition_33 : L’Apple iMac G3
  • C:B_retroEdition_32 : La PlayStation 2 de Sony
  • C:B_retroEdition_31 : OS/2 Warp annoncé à la vitesse de la lumière
  • C:B_retroEdition_30 : Avec ce matériel, Call of Duty a été joué

Vous trouverez encore plus de contenus de ce type et de nombreux autres rapports et anecdotes dans le coin Retro du forum Tech Astuce ainsi que dans les sections C:B_retro et Retro.

Partager cet article
Robin Vigneron

About author
Robin est un passionné de nouvelles technologies et il n'hésites pas à creuser le web pour vous trouver les meilleurs bons plans et astuce High-Tech !
Articles