ce que dit le décret (qui contient une inexactitude)

Afin de comprendre dans quelle mesure les institutions peuvent également exploiter le potentiel des médias sociaux au niveau de la communication dans un moment aussi compliqué, il suffit de mentionner que le Ministère de la santé en présentant les nouvelles mesures de précaution prises pour contrer la propagation de la coronavirus fait directement référence au hashtag #votre maison et l’a choisi comme surnom donné à la DPCM signée hier.

#L’assignation à résidence, le décret

Parmi les nouvelles dispositions figure l’extension du statut de zone protégée et non zone rougetout au long de Italie qui applique en fait à l’ensemble du territoire national les restrictions déjà en place il y a quelques jours pour la Lombardie et 14 autres provinces du nord. Mesures en vigueur à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 3 avril, date à laquelle nous aurons, espérons-le, laissé l’urgence du coronavirus derrière nous.

Ne déménager que si nécessairec’est le diktat. Les délinquants commettent un crime et risquent beaucoup, voire l’emprisonnement, même en cas de fausses déclarations faites au moyen de l’autocertification, qui n’autorise les déplacements que pour des raisons liées au travail, à la santé, au retour au domicile, à la maison ou à la résidence et à d’autres situations de nécessité.

Tout mouvement, même dans votre propre ville, doit être évité.

Vous trouverez ci-dessous une brève liste des indications mises en noir sur blanc par la décret signé hier soir et qui s’appliquent à l’ensemble du pays :

  • pas d’assemblée ;
  • les restaurants et les bars ferment à 18 heures ;
  • Les centres commerciaux sont fermés le week-end, à l’exception des pharmacies, parapharmacies et épiceries ;
  • la suspension des manifestations sportives et des compétitions de toutes sortes (entraînement des athlètes à huis clos) ;
  • la fermeture des gymnases, des piscines, des spas et des centres de loisirs.

Nous vous rappelons que les entreprises ont la possibilité d’utiliser le travailler intelligemment sécuriser ses employés sans affecter la productivité autant que possible. À cet égard, nous renvoyons à l’article consacré aux procédures de demande d’accès à la soi-disant un travail agile.

Coronavirus : COVID-19 ou SARS-CoV-2

Nous ne pouvons pas nous empêcher de remarquer que le décret en question contient uneinexactitude qui, si elle est pardonnable ailleurs, ne peut pas passer inaperçue dans un texte du Journal officiel. On lit « contrer et contenir la propagation du virus COVID-19 » et « contenir le risque de propagation du virus COVID-19 ».

Il est juste de souligner que COVID-19 n’est pas le nom du virus, mais celui de la maladie causée : « CO » signifie couronne, « VI » pour virus, « D » pour maladie et « 19 » indique l’année où elle est survenue (les premiers cas confirmés remontent à la fin de 2019). L’agent pathogène responsable de la maladie est identifié comme SRAS-CoV-2Le Coronavirus 2, acronyme qui signifie « syndrome respiratoire aigu sévère ». Plus d’informations à ce sujet sur le site officiel de l’Organisation mondiale de la santé.

Partager cet article