Actualités Tech

cesser de chercher des étrangers pour l’instant

cesser de chercher des étrangers pour l'instant 1

Après plus de vingt ans, le projet [email protected] annonce sa fermeture, du moins sous sa forme actuelle. Pour ceux qui ne le savent pas, « La recherche de renseignements extraterrestres chez nous. » est une initiative de calcul distribué lancé à la mi-1999 par le Space Sciences Laboratory de l’université de Californie à Berkeley dans le but d’utiliser la capacité de traitement des ordinateurs du monde entier pour analyser les signaux radio provenant de l’espace.

Arrêtez [email protected] après presque 21 ans

Les informations envoyées à des millions de nœuds sur la planète sont celles captées par le radiotélescope d’Arecibo (Porto Rico) et le télescope de Green Bank (États-Unis). En exploitant les CPU et GPU des collaborateurs volontaires, on recherche des pics dans le spectre de puissance, des oscillations gaussiennes dans la puissance d’émission et des impulsions virtuellement liées à une transmission. La raison de l’arrêt est vite expliquée : les participants ont généré un tel volume de données que les chercheurs ne peuvent pas suivre dans la prochaine phase d’analyse nécessaire.

Personne n’a été trouvé jusqu’à présent forme de renseignement extraterrestremais nous savons maintenant dans quelle direction regarder : la source radio SHGb02+14a identifiée en 2003 parmi les constellations de Poissons et de Béliers est un candidat possible pour un développement ultérieur.

Merci aux nombreux bénévoles qui ont aidé à examiner les données pour [email protected] au cours des deux dernières décennies. Le 31 mars, le projet cessera de distribuer du nouveau matériel aux utilisateurs, mais ce ne sera pas la fin de la participation du public à la recherche SETI.

Le succès de [email protected] est également dû en grande partie aux communautés qui ont été créées spontanément en réunissant les participants dans des discussions et des comparaisons sur le logiciel et les progrès réalisés. Au niveau des appareils pris en charge, outre les ordinateurs dotés de systèmes d’exploitation Windows, MacOS et Linux Depuis quelques années, vous pouvez également télécharger la version du logiciel pour Android.

Partager cet article
Robin Vigneron

About author
Robin est un passionné de nouvelles technologies et il n'hésites pas à creuser le web pour vous trouver les meilleurs bons plans et astuce High-Tech !
Articles