Actualités Tech

Dans l’épreuve il y a 15 ans : Le meilleur Game Boy s’appelait PlayStation Portable

Im Test vor 15 Jahren: Der bessere Game Boy hieß PlayStation Portable

Tl;dr : Avec la PlayStation Portable (PSP) (revue), Sony voulait agir contre Nintendo et sa domination sur le marché des consoles portables. La PSP offrait un affichage haute résolution, une prise en charge WLAN et une variété de fonctionnalités multimédia.

Contre la Game Boy

Le Game Boy de Nintendo – et en particulier la Nintendo DS (« Dual Screen »), sortie en mars 2005 – a dominé le marché des consoles portables. Après que Sony s’est fait un nom dans le secteur des jeux avec la PlayStation comme console fixe, l’étape suivante a été franchie avec la PSP. Le boîtier de la PlayStation Portable était conservé dans un noir brillant à l’avant et un noir mat à l’arrière. L’avant et l’arrière étaient séparés par une bande argentée.

Optiquement, l’écran 16:9 de 480 × 272 pixels occupe la majeure partie de l’avant. À gauche de celui-ci se trouvaient le pavé directionnel et une manette analogique, et à droite les boutons typiques de la PlayStation : X, carré, triangle et cercle. Sous l’écran se trouvaient le bouton d’accueil et les boutons permettant de régler le volume et la luminosité et de mettre en marche un égaliseur. Les boutons « Start » et « Select » étaient également situés sous l’écran. Sur le dessus de la PSP se trouvaient les deux boutons d’épaule.

Sony a pris des chemins inhabituels avec les supports de stockage. Les jeux ont été adoptés par la PSP comme Universal Media Disc – essentiellement un DVD compact dans un boîtier en plastique. Une UMD contenait environ 1,8 GByte et atteignait des taux de transfert allant jusqu’à 11 MByte/s. Pour les niveaux de mémoire et autres données, la PlayStation Portable s’appuie sur la norme de stockage Memory Stick (Pro) Duo de Sony, qui à l’époque était particulièrement frappante pour son prix élevé par rapport aux cartes SD classiques. Un point positif est que la batterie était facile à remplacer par l’arrière.

Une ergonomie convaincante

L’ergonomie de la PlayStation Portable a été convaincante lors du test. Grâce à la surface rugueuse du dos, la console peut être saisie en toute sécurité, même avec des mains moites. La légère courbure du dos permettait une manipulation confortable. Le clavier de commande et les quatre boutons sur le côté droit étaient facilement accessibles et avaient un point de pression agréable. De plus, les deux clés d’épaule pouvaient être facilement atteintes avec les index. Le stick analogique, en revanche, était un peu trop bas pour une utilisation confortable. Les touches situées sous l’écran ont également dû faire l’objet de quelques critiques en raison de leur positionnement, car elles étaient plutôt difficiles à atteindre pendant le jeu.

L’écran de la PlayStation Portable a mis à l’ombre tout ce que vous avez vu. L’écran de 4,3 pouces était non seulement beaucoup plus grand que celui de la concurrence Game Boy, mais aussi considérablement plus net. La luminosité peut être réglée sur trois niveaux : « sombre » (80 cd/m²), « moyen » (130 cd/m²) et « clair » (180 cd/m²). Connecté à l’alimentation électrique, même 200 cd/m² ont été atteints. Ceux qui voulaient économiser l’énergie pouvaient également désactiver complètement le rétro-éclairage. L’inconvénient de l’affichage miroir est qu’il est pratiquement impossible de jouer à des jeux en plein soleil. A l’extérieur, il fallait de toute façon trouver un endroit à l’ombre avec la PSP.

Centre Multimédia PSP

La PSP pourrait être utilisée non seulement pour les jeux, mais aussi pour la lecture de divers formats de médias. Ainsi, la PSP pourrait être utilisée comme un lecteur MP3 avec la qualité audio d’un iPod ainsi que pour regarder des films. Il y avait une limitation importante avec les vidéos : les fichiers devaient être au format MPEG4, qui était spécialement encodé pour la PSP. Bien que des logiciels gratuits soient disponibles à cet effet, ils limitent inutilement les capacités multimédia de la PSP.

Comme le PSP disposait d’un réseau local sans fil (WLAN) et d’un navigateur, il pouvait également être utilisé pour surfer sur Internet. Cependant, en raison des possibilités de saisie du PSP, le fonctionnement était tout sauf simple. Le stick analogique servait de substitut rudimentaire à la souris, qui devait être utilisée en combinaison avec le clavier du logiciel T9 pour saisir les URL. En outre, le navigateur ne prenait pas en charge le format Flash, encore très répandu à l’époque, et ne pouvait donc pas afficher de nombreux sites web.

En raison du matériel relativement robuste et de la petite batterie (1800 mAh), la PSP a dû être rapidement rebranchée au secteur. La plus longue durée d’exécution était de 8 à 10 heures de lecture de musique, car l’écran était automatiquement éteint. Pendant le jeu, selon le jeu et les fonctions PSP utilisées (WLAN, UMD, etc.), il restait entre 3 et 5 heures. Les films pouvaient être visionnés pendant 2,5 (UMD) à 4 (Memory Stick) heures avant que la PSP ne soit chargée.

Dans l’ensemble, la PSP a été une console réussie avec peu de faiblesses. Outre la durée de vie des piles, le clavier logiciel et le positionnement douteux de certaines touches sont à noter. En outre, la console portable offrait une très bonne finition, de superbes graphiques et beaucoup de plaisir de jeu. Pour 250 euros, les clients de l’époque obtenaient le meilleur de ce que le marché des jeux sur téléphone portable pouvait offrir. Outre le prix d’achat moins élevé (150 euros pour une Nintendo DS), les titres exclusifs qui jouissent encore aujourd’hui d’un énorme succès ont parlé en faveur de Nintendo.

Malgré la popularité croissante des smartphones, la PSP a réussi à se vendre. Sony a publié plusieurs versions révisées de la PSP au fil des ans, jusqu’à ce qu’elle soit remplacée par la PS Vita en 2012. Après des chiffres de vente modérés, Sony a arrêté la production de la PS Vita en mars 2019 et a annoncé qu’il ne prévoyait pas de successeur pour la console.

Dans la catégorie « Dans le test il y a 15 ans », la rédaction consulte les archives du test tous les samedis depuis juillet 2017. Nous énumérons ci-dessous les 20 derniers articles qui ont paru dans cette série :

Vous trouverez encore plus de contenus de ce type et de nombreux autres rapports et anecdotes dans le coin rétro du forum Tech Astuce.

Partager cet article
Robin Vigneron

About author
Robin est un passionné de nouvelles technologies et il n'hésites pas à creuser le web pour vous trouver les meilleurs bons plans et astuce High-Tech !
Articles