données affichées pour 900 000 utilisateurs et clients

Nom, adresses du domicile, adresses électroniques, numéros de téléphone et informations techniques sur les produits : il s’agit des données relatives 900 000 utilisateurs de Virgin Media et contenues dans une base de données qui est restée accessible au public pendant une période indéterminée, même pas protégée par un mot de passe. A fuite affectant le Royaume-Uni où la société offre des services liés à la télévision, à la connectivité Internet, à la téléphonie mobile et fixe.

Fuite pour 900 000 utilisateurs et clients de Virgin Media

L’entreprise est intervenue sur la question pour faire savoir que les données sont collectées pour des activités liées à la marketing et qui ne comprennent pas d’informations sensibles, de financement ou de codes d’accès aux services offerts. Comme il est écrit au début, il y en a cependant suffisamment pour permettre à un agresseur de mener une campagne de phishing ou de cibler ceux qui sont irrémédiablement touchés par l’incident.

Virgin Media a fait part de l’incident aux autorités britanniques Bureau du commissaire à l’informationcomme l’exige la réglementation, en prétendant travailler pour contacter chacune des personnes concernées.

Nous contactons les personnes concernées pour les informer de ce qui s’est passé. Nous vous conseillons d’être prudent avant de cliquer sur des liens inconnus ou de fournir des détails sur des sujets inconnus ou non vérifiés.

C’est la deuxième telco qui, ces dernières heures, a révélé une violation de donnéesHier, c’était le tour de l’Américain T-Mobile. Vos clients étaient encore plus mal lotis : vous avez également terminé les informations sur les modes de paiement en ligne.

Partager cet article