FCA, l’Aurore des véhicules autoguidés avec Aurora…

La réponse de la FCA aux questions sur l’auto-conduite a désormais un nom : Aurora est le nouveau partenaire du groupe aux USA pour tenter de prendre plus radicalement le chemin d’une nouvelle forme de mobilité. C’est peut-être encore une réponse partielle, mais certainement une étape nécessaire et attendue après les trop nombreux  » stop & go  » de ces derniers mois.

Ceux qui se demandaient ce que FIAT Chrysler Automobiles pouvait faire pour suivre les investissements de la concurrence ont été déçus au moins deux fois en peu de temps. Tout d’abord, la vente de Magneti Marelli est intervenue, ce qui semblait être la trésorerie de la société FCA dans le domaine des accumulateurs et de la technologie des voitures auto-propulsées ; par ailleurs, le refus de Renault de fusionner est arrivé récemment, une action qui lui aurait permis de prendre une nouvelle dimension, augmentant considérablement ses investissements et ses capacités en R&D.

FCA, partenariat avec Aurora

Le nouveau partenaire de la FCA s’était déjà fait connaître très tôt pour une opération d’une grande valeur stratégique, ayant récemment acquis le fabricant du système Lidar, Blackmore. L’apparition avec la FCA dans le cadre du protocole d’accord vise à développer un système de conduite autonome sur les véhicules utilitaires, à la fois la série RAM et la série Fiat Professional.

Les capteurs, la plate-forme (« Aurora Driver »), le logiciel et tout le reste seront fournis par Aurora (startup basé à Palo Alto, de grande importance dans le secteur), de sorte que la logique FCA est d’expérimenter avec la technologie existante pour évaluer seulement plus tard comment et si intégrer la chaîne entière de ses propriétaires tout ce qui est nécessaire pour le développement natif des voitures avec un tel degré d’innovation à bord.

Les parties n’ont divulgué aucun détail technique sur les stades de développement et les détails économiques de l’accord ne sont pas connus à ce stade. Le PDG Mike Manley a également pris la parole, applaudissant simplement la capacité de la FCA à s’associer avec une startup qui a un ensemble puissant de solutions en main pour amener son groupe là où les plans de développement indiquent :  » Nous continuerons à travailler avec des partenaires stratégiques pour répondre aux attentes des utilisateurs dans une industrie en évolution rapide.

Derrière Aurora il y a des noms d’une importance considérable : le co-fondateur Chris Urmson vient des premières expériences de Google avec des voitures auto-portées, parmi les principaux financiers est Amazon et au sommet du groupe il y a aussi Sterling Anderson qui fait déjà partie des groupes Uber et Tesla. Bref, Aurora a été le lieu où la plupart du potentiel que le secteur a développé au cours de ces années de grande recherche a été réuni, pour finalement aboutir à cet accord avec lequel la FCA espère entrer dans le secteur des voitures autoportées en passant par l’avenue principale. Il ne s’agit pas encore d’un pas vers les textiles urbains, où le taux de complexité et le nombre de variables sont beaucoup plus élevés, mais les véhicules commerciaux peuvent être le domaine qui mènera le plus probablement à une monétisation plus immédiate et à une opportunité plus solide de poursuivre la recherche et le développement.

Bref, un mouvement apparemment bien équilibré que la FCA poursuivra depuis les Etats-Unis.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

OFFRE GRATUITE LIMITEE !

GAGNEZ DE L'ARGENT
AVEC LE HIGH-TECH !

Cliquez sur le lien pour en savoir plus :)
Offre 100% gratuite, aucune obligation d'achat.
close-link