Huawei a ralenti la production de smartphones ?

Les effets de l’interdiction américaine qui a frappé Huawei ces dernières semaines commencent à se faire sentir. C’est le même numéro un du groupe, Ren Zhengfei, qui a changé d’attitude entre le premier et le deuxième entretien après l’explosion du dossier. Aujourd’hui, des rumeurs circulent dans le South China Morning Post à propos d’un ralentissement des cadences de production des appareils commercialisés, en particulier ceux destinés au marché mobile.

Huawei : Est-ce que Foxconn ralentit la production ?

Il convient de noter que les entrées du corridor n’ont pas été confirmées (ni refusées) par les entreprises concernées. Il s’agit des usines Foxconn qui ont déjà commencé à diminuer la vitesse des lignes, augmentées ces derniers mois pour répondre à une demande en constante augmentation, même avec l’embauche d’un nombre important d’employés. Si elle est confirmée, ce serait la conséquence de l’inscription de Huawei sur la liste des entités américaines, qui, en l’absence d’autorisation explicite des autorités étrangères, empêche en fait la société d’acquérir une technologie d’origine américaine pour l’intégrer dans ses dispositifs ou services.

L’arrêt des collaborations ne sera en aucun cas immédiat, mais fixé au 19 août afin de permettre au groupe de réorganiser ses activités. Huawei a déjà réitéré à plusieurs reprises que pour ceux qui ont déjà acheté un smartphone de son catalogue ou sont sur le point de le faire, il n’y aura aucun obstacle à la publication des mises à jour. Dans tous les cas, nous devrons faire face au manque de support de Google, tant pour les mises à jour majeures du système d’exploitation que pour les correctifs de sécurité distribués chaque mois.

L’arrêt de l’approvisionnement décidé par ARM pourrait également être un obstacle : la technologie du fabricant allemand de puces est à la base des processeurs Kirin. L’année dernière, Huawei a distribué plus de 200 millions d’appareils dans le monde, avec l’ambition de devenir le principal acteur sur le marché des smartphones d’ici 2020, allant au-delà du leader actuel Samsung. Le poing dur de l’administration américaine a peut-être mis un rayon dans les travaux du géant Shenzhen. Toutefois, la possibilité d’un accord entre les parties ne doit pas être totalement exclue, permettant ainsi à l’entreprise de continuer à fonctionner comme elle l’a fait jusqu’à présent.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

OFFRE GRATUITE LIMITEE !

GAGNEZ DE L'ARGENT
AVEC LE HIGH-TECH !

Cliquez sur le lien pour en savoir plus :)
Offre 100% gratuite, aucune obligation d'achat.
close-link