Huawei-Verizon (Chine-États-Unis)  : 238 brevets sur la sellette

Quelqu’un l’avait anticipé : l’interdiction de Huawei aux États-Unis ne peut avoir que des conséquences directes également sur les États-Unis et sur l’activité des entreprises qui opèrent sur le territoire américain. Aujourd’hui, le Wall Street Journal publie une indiscrétion selon laquelle le géant chinois a pointé du doigt Verizon, demandant à l’opérateur de payer les licences nécessaires pour exploiter 238 brevets en sa possession.

Huawei, Verizon et 238 brevets

Il est fait référence à une lettre envoyée par Huawei à Verizon au printemps, qui a été consultée par au moins deux personnes qui ont été jugées au courant des faits et qui sont restées anonymes pour des raisons évidentes. Dans le texte, un passage dans lequel la société basée à Shenzhen s’adresse à l’opérateur en déclarant « nous pensons que vous comprendrez les avantages d’obtenir une licence pour notre portefeuille de brevets ». Dès lors, une série de contacts, par courriel et par téléphone, jusqu’à l’arrivée récente d’une réunion dans un lieu indéterminé à New York pour discuter de la question.

Apparemment, le paiement exigé, qui s’élève à plus d’un milliard de dollars, est proportionnel au nombre de clients auxquels sont fournis des services basés sur des technologies concernées par la propriété intellectuelle.

Certaines des technologies couvertes par la négociation sont liées aux périphériques réseau, d’autres à la gestion des réseaux sans fil. Interrogé à ce sujet, le porte-parole de l’opérateur, Richard Young, n’a fait aucune déclaration spécifique, déclarant toutefois que « les problèmes ne concernent pas seulement Verizon ». Il n’est donc pas exclu que des demandes du même type puissent être présentées par le groupe chinois également vis-à-vis d’autres acteurs du marché américain.

Dans un contexte géopolitique plus large, tout problème impliquant Huawei a des implications pour l’ensemble de notre industrie et soulève des préoccupations nationales et internationales.

Huawei ne s’est pas prononcé sur la question, que l’on peut qualifier d’autre chapitre de ce que l’on appelle une véritable guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. Pékin a réagi à l’inclusion de Huawei dans la liste des entités américaines au cours des dernières semaines, en communiquant à la haute direction de grandes sociétés étrangères telles que Microsoft et Dell (mais aussi au Samsung de Corée du Sud) qu’être soumis à l’imposition de l’administration américaine pourrait leur coûter cher en termes de commerce dans ce pays asiatique.

 

L’auteur du site : Je tiens à vous informer que j’ai un bon plan avec une entreprise qui peut vous donner l’opportunité de gérer le marché de l’argent grâce à la qualité de ses produits, dans le monde high-tech ! Des produits tels que des casques audio Bose, trottinettes Xiaomi M365 etc… Plus d’infos juste là => http://bit.ly/2WEAlmI

Partager cet article

Laisser un commentaire

OFFRE GRATUITE LIMITEE !

GAGNEZ DE L'ARGENT
AVEC LE HIGH-TECH !

Cliquez sur le lien pour en savoir plus :)
Offre 100% gratuite, aucune obligation d'achat.
close-link