Actualités Tech

Huawei : Voilà à quel point l’AppGallery est populaire en Europe et ce qui va suivre

Huawei: So beliebt ist die AppGallery in Europa und was noch kommt

À moyen terme, il n’est pas prévisible que la situation entre les États-Unis et la Chine s’améliore et que Huawei retrouve l’accès aux services mobiles de Google (GMS). L’écosystème des services mobiles Huawei (HMS) est donc en constante expansion. En même temps, des services de paiement et de voiture seront également introduits.

La série P30 a été la dernière famille phare de Huawei à être livrée avec le progiciel familier d’Android avec EMUI et Google Mobile Services. Depuis le mois de mai de l’année dernière, les sanctions imposées par les États-Unis, qui ont forcé Google, entre autres, à couper ses relations commerciales avec Huawei, sont en vigueur. Depuis lors, des smartphones et des tablettes entièrement nouveaux ont été livrés exclusivement avec Huawei Mobile Services, qui utilise l’AppGallery pour le téléchargement d’applications, entre autres.

Moteur de recherche pour les nouvelles applications

Les utilisateurs peuvent non seulement obtenir leurs applications à partir de l’AppGallery, mais aussi utiliser d’autres magasins d’applications pour celle-ci ou effectuer l’installation manuelle des fichiers APK. Afin d’éviter de devoir visiter chaque magasin d’applications alternatives individuellement et de rechercher une application spécifique, Huawei propose la recherche dite « petal search », un méta-moteur de recherche qui recherche les fichiers APK sur dix portails différents. Parmi les sources figurent des noms connus comme l’Amazon Appstore ou APK Pure. Huawei veut vérifier régulièrement que seuls les paquets APK sécurisés et non manipulés provenant de ces sources aboutissent sur les smartphones des utilisateurs.

Malgré des sources d’approvisionnement alternatives qui permettent au moins la première étape de l’installation d’une application, de nombreuses applications peuvent ne pas fonctionner parce qu’elles sont conçues pour exiger certains services de Google. Il s’agit notamment de nombreuses applications de transport pour le covoiturage, les services de scooters et de taxis qui s’appuient sur Google Maps. Huawei veut donc offrir aux développeurs les mêmes possibilités de mise en œuvre au sein du HMS avec une gamme étendue de cadres logiciels, les « kits ». Bien que les applications ne soient pas automatiquement exécutables, un développeur qui s’appuie exclusivement sur Google devrait au moins bénéficier des mêmes conditions de la part de Huawei.

Huawei Map Kit intègre son propre service cartographique dans des applications
Huawei Map Kit intègre son propre service cartographique dans les applications (Photo : Huawei)

Les données publiées par Huawei pour la période de janvier à avril 2020 montrent comment les kits sont reçus par les développeurs. Au niveau mondial, c’est l’utilisation du Map Kit qui a le plus augmenté, avec une hausse de 1 300 %, suivie par celle du Analytics Kit avec une croissance de 500 %. En revanche, l’utilisation du cadre logiciel propre à l’entreprise pour les achats in-app a augmenté de 7 % seulement.

7 pour cent d’utilisateurs de l’AppGallery européenne

Huawei révèle d’abord la proportion d’utilisateurs européens dans l’AppGallery pour le premier semestre 2020. Selon ces données, l’App Store de la société compte en moyenne 33 millions d’utilisateurs mensuels actifs (MAU) en Europe. C’est une part de 7 % du nombre total de 460 millions d’UMA. La majorité des utilisateurs continueront probablement à venir de Chine, où les appareils Huawei fonctionnent exclusivement avec HMS. En termes d’applications individuelles préinstallées par Huawei, la part en Europe est plus importante, par exemple, à 9 % (19 millions) pour l’application « cloud ». Le navigateur Huawei est utilisé par 2,6 millions d’utilisateurs (0,8 %), l’application musicale de Huawei compte 5 millions d’UMA en Europe et l’application vidéo de la société compte actuellement 3,9 millions d’utilisateurs.

Un MAU est au moins une fois par mois un utilisateur actif, mais on ignore combien d’applications cet utilisateur européen actif a chargé à partir de l’AppGallery. Au cours du premier semestre 2020, plus de 184 milliards d’applications ont été téléchargées depuis l’AppGallery, a expliqué M. Huawei. Pour l’Europe, on sait également que le nombre d’utilisateurs possédant un compte Huawei (Huawei ID) a augmenté de 62 % entre le premier semestre 2019 et le premier semestre 2020, pour atteindre plus de 73 millions.

Utilisateurs actifs mensuels (MAU) au premier semestre 2020

Payer avec le Smartphone devrait (éventuellement) venir

L’écosystème de Huawe présente actuellement des lacunes, notamment en ce qui concerne le paiement avec le smartphone et son utilisation dans la voiture. Chez Huawei, il n’y a pour l’instant aucune alternative pour payer dans le magasin avec Google Pay ou utiliser le smartphone sur le système d’info-divertissement avec Android Auto. Quiconque est habitué à ces services au quotidien et ne veut plus s’en passer devra inévitablement faire une large place aux produits de Huawei. En effet, Google Pay ou Android Auto ne peuvent pas être exécutés sur les appareils, même après l’installation manuelle des fichiers APK.

Huawei est conscient des deux et veut remédier à la situation. Avec Huawei HiCar, un système d’exploitation distinct pour les voitures est déjà en cours de développement depuis l’année dernière, qui est destiné à concurrencer des plateformes telles qu’Android Automotive de Google, qui est utilisé par Volvo et Polestar, par exemple. Mais Huawei prévoit également un produit comparable à Android Auto. Toutefois, il n’existe pas de calendrier communiqué publiquement à ce sujet.

Il en va de même pour le paiement avec le smartphone Huawei dans le magasin. Avec Huawei Pay, cependant, il existe déjà une solution entièrement développée, qui n’est pas disponible en Allemagne ou en Europe en général. Jusqu’à présent, Huawei Pay ne peut être utilisé que par des utilisateurs de Chine (y compris Hong Kong et Macao), de Singapour, du Pakistan et de Russie. Il n’existe pas non plus de calendrier pour la mise à disposition de Huawei Pay en Europe, que la société a déjà accepté de partager.

Partager cet article
Robin Vigneron

About author
Robin est un passionné de nouvelles technologies et il n'hésites pas à creuser le web pour vous trouver les meilleurs bons plans et astuce High-Tech !
Articles