l’appel de Sam Altma, PDG d’OpenAI

Parmi ceux qui se déplacent à la recherche d’une solution au fléau coronavirus en se concentrant sur l’innovation, il y a aussi Sam Altman, PDG d’OpenAI. Dans ses intentions, le financement de startups et de projets capables de faire face à l’urgence de toutes les manières possibles.

Sam Altman : à la recherche d’idées pour lutter contre le coronavirus

Les fonds mis sur le plateau seront alloués en priorité à ceux qui se montrent disposés à prendre en charge la production de ventilateurs, de masques et de dispositifs de protection, aux réalités qui prendront en charge la recherche de drogues déjà en circulation efficaces pour lutter COVID-19 et le développement de vaccins ou de méthodes thérapeutiques différentes de celles déjà évaluées par les géants du monde pharmaceutique. En ligne également un document partagé utile pour recueillir des idées ou des propositions et pour activer d’autres investisseurs : il y a déjà des dizaines de personnes qui ont répondu à l’appel.

Altman, pour sa part, a déjà commencé à financer l’activité de Helix NanotechnologiesUne entreprise du Massachusetts s’est engagée ces dernières années à développer une thérapie préventive pour certaines formes de cancer, mais travaille maintenant sur des modèles structurés pour prédire quelles mutations pourraient affecter le coronavirus à l’avenir, afin que la communauté scientifique et la médecine puissent avancer dans le temps.

Dans ses prévisions, espérant qu’elles ne sont pas optimistes, Mme Altman indique qu’il sera possible de revenir à la normale d’ici la première semaine de juin. Il faut considérer que, contrairement à des pays comme Chine o Italie États-Unis ne s’organisent que maintenant pour faire face à l’urgence, y compris en impliquant directement la Silicon Valley.

Partager cet article