Actualités Tech

le réseau est un bien public

Voiture : mauvais janvier, très mauvais février, mars sera pire

La conséquence avant le blocage des voyages en ces jours d’urgence pour le Coronavirus a été une forte augmentation du trafic de données enregistrées par les foyers. Deux raisons : l’utilisation privée, avec une forte augmentation du streaming et des jeux en ligne, et l’utilisation professionnelle, avec un premier impact (inattendu, en quelque sorte bancal, dans de nombreux cas improvisé) sur la réalité du télétravail. C’est pourquoi, parmi les nouvelles mesures de la DPCM 17 mars un investissement spécial dans les réseaux pour soutenir le trafic de donnéesqui permet aux opérateurs de tout mettre en œuvre pour que les réseaux de communication tiennent le coup.

Article 82 : le réseau est un bien public

La mesure est liée àarticle 82 du texte promulgué dans les dernières heures par le Journal officiel après des jours d’hypothèse et précise que

Entreprises fournissant des réseaux et des services de communications électroniques […] prendre des mesures et toute initiative utile pour améliorer l’infrastructure et assurer le fonctionnement des réseaux ainsi que l’opérabilité et la continuité des services.

Aussi :

Les entreprises fournissant des services de communications électroniques accessibles au public prennent toutes les mesures nécessaires pour améliorer et garantir un accès ininterrompu aux services d’urgence

Surtout, en raison du fait que les conditions ont en fait changé et que pour beaucoup de personnes, les besoins ont changé en quelques jours, «  ».Entreprises fournissant des réseaux et des services de communications électroniques répondre à toute demande raisonnable d’amélioration de la capacité du réseau et de la qualité du service par les utilisateursdonner la priorité aux demandes des structures et secteurs jugés « prioritaires » par la cellule d’urgence de la DC ou les cellules de crise régionales“.

A cet effet, afin d’autoriser tout déplacement et toute intervention sur le territoire, les entreprises qui fournissent ces services sont liées à un véritable concept de « putilité publique« , de sorte qu’ils ont non seulement le droit, mais aussi un véritable devoir, d’effectuer tous les travaux nécessaires à la maintenance du réseau d’ici au 30 juin 2020.

Partager cet article
Robin Vigneron

About author
Robin est un passionné de nouvelles technologies et il n'hésites pas à creuser le web pour vous trouver les meilleurs bons plans et astuce High-Tech !
Articles