Actualités Tech

Les écouteurs ANC WH-CH710N de Sony à l’essai

Sony WH-CH710N im Test: Günstigerer ANC-Kopfhörer überzeugt als Alltagsbegleiter

Tl;dr : Le Sony WH-CH710N offre un bon ANC et un son agréable à un prix inférieur à celui du WH-1000XM3, qui continue à offrir le meilleur ANC. Toutefois, des compromis doivent être faits en termes de portée de la prestation et de sensation. Cependant, le WH-CH710N est un très bon compagnon de tous les jours dans l’offre pour environ 100 euros.

Le WH-CH710N de Sony est un écouteur supra-auriculaire sans fil avec élimination active du bruit (ANC), qui est nettement moins cher que le WH-1000XM3 (revue), le best-seller de Sony, avec un prix de vente conseillé de 149,90 euros. Le test du nouveau modèle ANC, disponible en noir, blanc et bleu, permet de savoir si des concessions doivent être faites pour le prix inférieur et lesquelles.

En plus des écouteurs, le WH-CH710N est livré avec un câble AUX de 1,2 m, un court câble de chargement USB-C vers USB-A et un manuel d’instructions. En tant qu’acheteur, vous devez vous passer d’un sac de transport comme le WH-1000XM3 ou d’une pochette.

La technologie du Sony WH-CH710N

ANC, AAC et SBC

Les premiers compromis par rapport au WH-1000XM3 doivent être faits avec les codecs. Le WH-CH710N supporte à côté de la SBC seulement AAC, aptX, aptX HD et LDAC de son grand frère doit être omis. La connexion radio est établie via Bluetooth 5.0.

La réponse en fréquence est également plus limitée avec les 20 à 20 000 Hz habituels qu’avec les 4 à 40 000 Hz du WH-1000XM3. L’impédance est de 72 ohms lorsqu’elle est connectée via le câble du casque et que l’appareil est allumé, alors qu’elle est de 33 ohms lorsqu’elle est connectée via le câble du casque et que l’appareil est éteint. Les moteurs dynamiques ont un diamètre de 30 mm.

38 heures d’autonomie avec l’ANC, puis par câble

D’autre part, le WH-CN710N n’a pas à se cacher du WH-1000XM3 lorsque l’autonomie de la batterie avec ANC est activée. Sony estime officiellement l’autonomie de la batterie à 35 heures avec la réduction de bruit activée. Le grand frère atteint officiellement les 30 heures avec l’ANC.

Mais le plus important est le test pratique. Alors que le Sony WH-1000XM3 atteint presque 28 heures avec ANC et aptX dans le test, le WH-CH710N avec AAC et ANC a 38,5 heures avant de devoir être rechargé. Grâce à la fonction de charge rapide, il est possible d’écouter 60 minutes de musique supplémentaires en 10 minutes. Ici, le modèle le plus cher offre à nouveau plus avec jusqu’à 5 heures après 10 minutes. La charge complète des écouteurs déchargés prend environ 3 heures, ce qui est relativement long. Pendant le chargement, il peut théoriquement être utilisé plus loin via la prise. La transmission audio par connexion USB n’a pas pu être réalisée dans le test.

Le WH-CH710N ne possède pas de certification IP attestant que les écouteurs sont protégés contre la pluie, la sueur et la poussière. Par conséquent, il doit être enlevé et rangé par précaution en cas de forte pluie. En parlant d’arrimage : Les écouteurs peuvent être pliés à plat, mais pas froissés. Aussi petite que la WH-1000XM3, elle ne peut pas être pliée.

Pas de multi-connexion complète

Même le WH-CH710N ne prend pas entièrement en charge la fonction de multi-connexion Bluetooth, qui permet de connecter simultanément plusieurs appareils aux écouteurs via Bluetooth et de passer de l’un à l’autre de manière transparente pendant la lecture. Si un autre appareil terminal déjà connu doit être connecté au casque, la connexion actuelle doit d’abord être interrompue. Seule une connexion séparée pour la lecture de musique et les fonctions de téléphonie est possible, mais pour cela, il est nécessaire de configurer la connexion Bluetooth en conséquence.

Comparaison des données techniques du Sony WH-CH710N

Sur l’oreillette gauche se trouve l’interrupteur marche/arrêt, qui peut également être utilisé pour lancer le processus de couplage Bluetooth en appuyant sur le bouton et en le maintenant enfoncé. Il constitue un bon point de pression clair. De plus, la prise mini jack et le port USB-C pour la recharge des écouteurs sont situés sur l’oreillette gauche. L’oreillette contient également le NFC pour établir rapidement une connexion avec les appareils terminaux pris en charge sans avoir à chercher le casque dans les paramètres.

Contrôle par l’oreillette droite

L’oreillette droite, en revanche, contient les commandes permettant de contrôler la lecture de la musique via les écouteurs. Le WH-CH710N de Sony est totalement dépourvu de contact. Toutes les fonctions sont mises en œuvre par des boutons. Le bouton frontal, placé individuellement, contrôle le bruit ambiant. Il peut être utilisé pour activer l’ANC ou le mode transparent pour transmettre le bruit ambiant, ou les deux, ou les deux. La lecture et la téléphonie sont commandées par le bouton central du triple champ. Une pression sur cette touche permet de démarrer ou d’interrompre la lecture. En appuyant deux fois, on avance d’une piste, en appuyant trois fois, on recule d’une piste. En appuyant sur le bouton et en le maintenant enfoncé, on active l’assistant vocal du smartphone connecté. Les deux boutons adjacents permettent de régler le volume.

Le bouton du milieu peut être actionné sans danger avec le pouce lorsque vous mettez la main sur les écouteurs. Si vous insistez pour vous sentir en sécurité au début, c’est plutôt désavantageux pour l’opération. Dans 99 % des cas, vous le frappez sans y penser. Toutes les clés offrent un point de pression clair.

Pas d’application pour les ajustements et les mises à jour

Sony a renoncé à prendre en charge l’application Headphones Connect dans le WH-CH710N. Ainsi, il n’est pas possible de contrôler le mode de transparence et la suppression active du bruit dans son intensité – un des points forts de l’ANC de nombreux modèles Sony. De plus, le passage automatique d’un mode à l’autre en fonction de l’environnement ou des mouvements n’est pas possible avec les écouteurs. En outre, l’égaliseur et les mises à jour du microprogramme sont perdus.

Traitement et confort de port

Le Sony WH-CH710N est bien fait et agréablement léger. En raison de l’utilisation principale du plastique, il ne pulvérise pas une demande de prime, ce qui est acceptable compte tenu de la fourchette de prix inférieure. Les charnières s’entrechoquent un peu quand elles bougent et le bruit des oreillettes qui frappent les articulations ne donne pas non plus une impression de grande qualité. Toutefois, cela ne limite pas la fonctionnalité.

Le rembourrage du bandeau, qui est renforcé par du métal, est beaucoup plus fin que sur le WH-1000XM3, mais reste suffisant. Cependant, il s’adapte bien et n’exerce pas trop de pression sur la tête du porteur. Les oreillettes sont agréablement larges, de sorte qu’elles ne touchent nulle part. Par contre, les jours chauds, le cuir artificiel provoque la transpiration. Le confort de port de la WH-CH710N est globalement élevé malgré des restrictions mineures.

Contrairement à iFrogz dans le test Airtime Vibe, Sony a également réfléchi au sens de la rotation des charnières des oreillettes. Ces derniers peuvent être tournés de 90 degrés vers l’arrière et de quelques degrés vers l’avant au lieu de l’inverse. Ainsi, les oreillettes peuvent être portées autour du cou, l’intérieur étant tourné vers le corps.

Le mécanisme de verrouillage permettant de régler le serre-tête offre une prise ferme, de sorte que le casque ne bouge pas involontairement, même lorsqu’il est porté à la main. Sony a installé tous les câbles à l’intérieur de manière à ce qu’ils ne soient ni visibles ni facilement endommagés. L’isolation passive du casque est bonne, les basses fréquences étant particulièrement atténuées.

Coussinets d’oreille interchangeables

Les coussinets d’oreille de la WH-CH710N peuvent être remplacés. Pour ce faire, il suffit de les retirer et, avec un peu de sensibilité, d’installer la pièce de rechange par-dessus le bord. Même si aucun support ne peut être retiré avec les coussinets d’oreille et que cela simplifie le processus, même les utilisateurs inexpérimentés peuvent changer les coussinets d’oreille en quelques minutes.

Page suivante : son, ANC, téléphonie, latence et conclusion

Partager cet article
Robin Vigneron

About author
Robin est un passionné de nouvelles technologies et il n'hésites pas à creuser le web pour vous trouver les meilleurs bons plans et astuce High-Tech !
Articles