in

Les haut-parleurs extérieurs JBL Xtreme 3 dans le test

Avec le Xtreme 3, JBL produit un haut-parleur extérieur initialement solide. Cependant, la sortie de graves élevée et les vibrations qui en résultent sur la surface d’installation sont extrêmement gênantes. Même la charge d’appareils externes et le couplage de plusieurs haut-parleurs ne peuvent pas le déchirer.

Conception et exécution

Dans la troisième génération du Xtreme 3, JBL s’appuie sur la forme de pilule éprouvée de son prédécesseur. Au PDSF de 299 euros, l’acheteur peut s’attendre à un haut-parleur bien fait, ce qui est à prévoir au prix et dans le segment.

Le châssis du générateur de sons, disponible depuis 2015, est majoritairement recouvert d’un matériau résistant, mais il est moins facile à saisir. Les deux extrémités sont caoutchoutées pour la protection, tout comme le tissu, elles sont très sensibles à la poussière. Même si le pied en caoutchouc peut empêcher le générateur de son de glisser sur des surfaces humides, il n’est pas complètement stable dessus – il suffit d’une petite poussée et le haut-parleur s’incline vers l’avant ou vers l’arrière et roule.

JBL Xtreme 3 dans le test

Les boutons sur les éléments de commande offrent des points de pression agréables. Ceux-ci sont faits d’un plastique plus dur et dépassent légèrement – ils peuvent donc être facilement ressentis dans l’obscurité. Seuls le bouton d’alimentation et le bouton de connexion Bluetooth sont cachés derrière un couvercle en caoutchouc. Mais JBL a trop économisé ici: les boutons pour passer à la piste suivante ou précédente sont manquants. Vous pouvez passer à la piste suivante en appuyant deux fois sur le bouton de lecture, mais l’appareil source doit être utilisé pour répéter la piste qui vient d’être lue ou qui a déjà été lue.

Le système affiche désormais également le niveau de charge de la batterie sous le logo JBL désormais beaucoup plus grand. Il devient rapidement clair quand le haut-parleur doit être rebranché.

Les commandes du Xtreme 3 sont faciles à trouver même dans l'obscurité
Les commandes du Xtreme 3 sont faciles à trouver même dans l’obscurité

En haut du haut-parleur, il y a des œillets de chaque côté pour attacher la sangle incluse, avec laquelle le générateur de son est plus facile à transporter. Avec un poids de près de 2 kg et une longueur de près de 30 cm, ce n’est pas un poids léger qui doit simplement être porté à la main pendant longtemps.

À l’arrière de l’enceinte, qui est protégée contre l’eau et la poussière selon IP67, la connexion jack 3,5 mm pour les sources supplémentaires et le chargeur sous la forme d’une connexion USB-C sont cachés derrière une languette. Ce dernier peut également être utilisé pour charger des périphériques supplémentaires tels que des smartphones ou autres via le port USB-A attaché à côté. Le Xtreme 3 ne peut pas lire le contenu directement à partir du périphérique de stockage USB.

En tant qu’accessoire, JBL comprend un bloc d’alimentation avec un connecteur USB-C connecté en permanence qui peut fournir jusqu’à 60 watts de puissance, ainsi que le guide de démarrage rapide habituel et la bandoulière décrite ci-dessus, qui comprend même un décapsuleur – pratique!

Le pied en caoutchouc ne peut pas absorber les vibrations causées par les basses
Le pied en caoutchouc ne peut pas absorber les vibrations causées par les basses

sonner

Avec l’Extreme 3, le contenu d’une puissance maximale de 2 x 25 watts doit être émis via deux woofers de 70 mm et deux tweeters de 20 mm. JBL spécifie la réponse en fréquence de 53,5 Hz à 20 kHz.

En termes de son, il devient rapidement clair ce qui semble être l’objectif lors du développement du nouveau haut-parleur: la basse. Et si l’Ultimate Ears Hyperboom (test) s’est déroulé avec une prudence surprenante à ce stade malgré un poids de combat de 6 kg, le Xtreme 3 de JBL bourdonne tout le temps. Dans ce cas, que vous aimiez ce n’est pas qu’une question de goût.

Un problème tangible est que malgré la base en caoutchouc, les vibrations des basses sont également transmises à la surface d’installation – ce qui amplifie encore plus les vibrations et – en fonction de la surface – peut être très perturbatrice.

De plus, les woofers et tweeters ne sont pas vraiment bien coordonnés. Les deux donnent l’impression de parler des langues différentes et de ne pas vraiment former une unité. Ainsi, la basse agit comme une pulpe qui se pose sur les aigus sans créer de connexion. Cela rend le son artificiel.

Les deux woofers garantissent que les basses sont trop puissantes
Les deux woofers garantissent que les basses sont trop puissantes

La puissance de sortie assure une lecture forte qui est suffisante pour un son normal dans une pièce ou pour une musique de fond dans le jardin – mais les options de l’Xtreme 3 ne sont pas suffisantes pour les célébrations. La plupart du temps, les haut-parleurs assurent une lecture propre, mais une distorsion audible se produit à partir d’environ trois quarts du niveau maximum. En raison de la taille du haut-parleur, un effet stéréo ne peut être perçu que directement devant lui; le localiser est plus difficile, même à un mètre de distance.

Sur la page suivante: connectivité, temps d’exécution et conclusion

Les haut-parleurs extérieurs JBL Xtreme 3 dans le test 1
Partager cet article
Robin Vigneron

Par Robin Vigneron

Robin est un passionné de nouvelles technologies et il n'hésites pas à creuser le web pour vous trouver les meilleurs bons plans et astuce High-Tech !

Silent Loop 2: soyez silencieux! apporte une nouvelle édition de l'AIO «Premium» en avril 17

Silent Loop 2: soyez silencieux! apporte une nouvelle édition de l’AIO «Premium» en avril

Module complémentaire anti-tracking: Google interdit les ClearURL de Chrome 18

Module complémentaire anti-tracking: Google interdit les ClearURL de Chrome