Actualités Tech

LG Velvet à l’essai – Tech Astuce

LG Velvet im Test: Ganz schön gut

Tl;dr : Le Velvet remplace la série G chez LG. L’approche est différente : Au lieu de s’appuyer uniquement sur des composants haut de gamme, l’accent est mis sur le design et l’élégance. Néanmoins, le Velvet marque des points dans des domaines comme la durée de vie de la caméra et des piles. Le nouveau départ est un ensemble complet, mais il ne sera pas facile à trouver sur le marché.

Surprise chez LG : il n’y a plus de G9 et généralement plus de série G. Le G8 et les G8 (test), qui ne sont pas proposés dans ce pays, seront suivis par le Velvet et, à l’avenir, tous les porte-drapeaux des smartphones recevront des noms individuels. Le successeur ne s’appellera donc pas « Velvet 2 », mais aura son propre nom, nouveau.

La classe moyenne supérieure au lieu du vaisseau amiral

Cependant, LG n’a pas seulement coupé les vieilles nattes en ce qui concerne le nom, car l’équipement ne correspond plus non plus à ce à quoi les utilisateurs étaient habitués dans la série G. Avec le Velvet, LG a également laissé derrière lui la course des vaisseaux-phares des smartphones, qui sont équipés de superlatifs toujours nouveaux. L’équipement réduit par rapport à d’autres modèles haut de gamme se traduit par un prix de vente conseillé de « seulement » 599 euros, alors que d’autres fleurons sont maintenant souvent dans la gamme à quatre chiffres – mais alors avec plus de fonctionnalités. LG propose le Velvet en Allemagne depuis juillet dans les couleurs « Aurora White » (appareil de test) et « Aurora Grey » avec 128 Go de mémoire.

Données techniques en un coup d’œil

Les courbes flattent la main

Velvet signifie « velours » traduit en allemand et anticipe avec le nom ce que le nouveau smartphone LG est censé représenter. L’haptique et le design jouent un rôle majeur dans ce modèle, comme le montre, par exemple, la structure symétrique des moitiés de verre légèrement incurvées qui convergent vers le milieu du smartphone. Le Velvet tient bien dans la main car le dos du téléphone est au moins un peu près de la paume de la main. LG appelle cette fonctionnalité « 3D Arc Design ».

Un cadre en aluminium hautement poli maintient les deux moitiés du verre en place. Au niveau de la tête et du pied, ce cadre est presque plat et sans courbure, mais le Velvet ne peut pas être configuré comme les anciens smartphones Xperia. En bas, les utilisateurs de casques classiques trouveront une prise jack de 3,5 mm à côté du port USB de type C. Cependant, le convertisseur D/A (« Quad DAC ») de la série G n’est plus disponible.

Presque sans bosse de caméra

LG a conçu le dos de l’appareil de manière intéressante, car les appareils photo ne sont pas combinés dans un module saillant, comme le font Apple, Huawei ou Samsung, mais chaque objectif individuel a été placé seul dans le boîtier. Le dessin est censé imiter la chute de gouttes d’eau. À l’exception de la caméra principale, LG a réussi à l’intégrer complètement à plat sans aucun élément saillant. Il est dommage que l’objectif principal n’ait pas pu être placé dans le smartphone très fin de 6,8 mm tout en haut.

Les grands restent grands et le verre reste glissant

Même si le Velvet est confortable à tenir et semble un peu plus compact qu’il ne l’est en réalité, il ne peut pas cacher complètement sa taille. 74,1 × 167,2 × 6,80 mm et 180 g doivent tenir dans une poche de pantalon, ce qui fonctionne au moins un peu mieux que dans un colosse de 200 g environ. LG obtient des points supplémentaires pour le choix des matériaux et la qualité du travail. Le Velvet fonctionne aussi bien que les smartphones plus chers. Le verre reste cependant un matériau glissant qui doit être manipulé avec précaution.

Longue exposition OLED sans fioritures

Le fait que le Velvet ne soit finalement pas beaucoup plus petit que les autres vaisseaux phares est notamment dû à l’écran OLED de 6,8 pouces au format oblong 20,5:9. Le panneau offre 1 080 × 2 460 pixels et fonctionne à une fréquence de rafraîchissement de 60 Hz. Quiconque exige 90 Hz ou même 120 Hz devra se tourner vers d’autres fabricants de smartphones.

Le panneau est encadré par un cadre noir qui, en termes de largeur, ne va pas jusqu’aux limites de ce qui est techniquement possible actuellement, mais qui est symétrique, de sorte que la même quantité de noir est visible à gauche et à droite et en haut et en bas. LG évite le « menton » fréquemment rencontré avec ce design. Une exception à cette règle est l’encoche en forme de goutte, qui fait saillie au centre de l’écran en haut. Une caméra de 16 mégapixels pour selfies s’y trouve. Dans le tiers inférieur de l’écran se trouve environ le capteur optique d’empreintes digitales, qui appartient plutôt à la catégorie « bien » en termes de vitesse et de fiabilité. Huawei, Honor et OnePlus peuvent faire mieux.

Écran OLED 6,8 pouces avec 60 Hz

Écran OLED 6,8 pouces avec 60 Hz

L'écran OLED avec 1 080 × 2 460 pixels en détail

L’écran OLED avec 1 080 × 2 460 pixels en détail

Drop Notch avec un appareil photo de 16 mégapixels

Drop Notch avec un appareil photo de 16 mégapixels

Affichage lumineux en mode automatique

Typique des OLED, l’écran marque surtout des points grâce à son affichage à fort contraste, obtenu grâce à un niveau de noir parfait. À l’autre extrémité du spectre, il y a une luminosité maximale élevée de l’écran, qui ne peut être appelée qu’en mode automatique et ne peut être augmentée de manière significative que dans ce mode, à condition de travailler avec un contenu blanc réduit (« Average Picture Level », APL).

En détail, les chiffres sont les suivants : Le panneau OLED délivre un maximum de 482 cd/m² en mode manuel avec un APL de 100 pour cent, et avec un contenu blanc décroissant (10 pour cent), jusqu’à 575 cd/m² peuvent être sortis de l’écran, ce qui représente 19 pour cent de plus. Si vous passez en mode automatique et que vous éclairez le smartphone avec un spot LED très lumineux pour simuler la lumière du soleil, le compteur indique jusqu’à 575 cd/m² avec un APL de 100 % et même jusqu’à 841 cd/m² avec seulement 10 % de contenu blanc. Tous les autres smartphones sont indiqués dans le diagramme avec un APL de 100 %, et les valeurs individuelles ventilées peuvent être trouvées dans les tests de smartphones respectifs.

Affichage sans calibrage correct

LG livre le Velvet de l’usine en mode couleur « Naturel », qui n’a cependant pas de calibrage spécifique selon sRGB ou Adobe RGB et affiche un blanc froid de 7 800 à 8 100 Kelvin (mode automatique) avec des couleurs OLED typiques légèrement sursaturées. Si vous voulez encore plus de saturation des couleurs, vous pouvez passer en mode « Vivid ». En outre, il existe un mode cinéma non spécifique pour la lecture vidéo qui ne correspond pas à la DCI-P3, ainsi qu’un mode individuel dans lequel les utilisateurs peuvent influencer manuellement la température de couleur et les couleurs primaires RVB.

Page suivante : Appareil photo en mode photo et vidéo

Partager cet article
Robin Vigneron

About author
Robin est un passionné de nouvelles technologies et il n'hésites pas à creuser le web pour vous trouver les meilleurs bons plans et astuce High-Tech !
Articles