Actualités Tech

Microsoft : les employés demandent la fin de la coopération avec la police

Microsoft: Mitarbeiter fordern Ende der Zusammenarbeit mit Polizei

250 employés de Microsoft ont demandé au PDG de Microsoft, Satya Nadella, de cesser de travailler avec le service de police de Seattle (SPD) et d’autres organismes chargés de faire respecter la loi et de soutenir une pétition demandant la démission du maire de Seattle, Jenny Durkan, et du mouvement Black Lives Matter.

Le courriel envoyé lundi matin à la PDG Satya Nadella et au vice-président exécutif Kurt DelBene avec plus de 250 signatures porte le sujet « Notre quartier a été transformé en zone de guerre ». La plupart des employés de Microsoft qui soutiennent la demande ont eux-mêmes été directement victimes ou témoins des actions de la police de Seattle lors des manifestations pacifiques de ces derniers jours. Les expériences individuelles sont décrites dans le courrier électronique.

Microsoft devrait formellement condamner l’utilisation de gaz lacrymogènes, de balles en caoutchouc et de grenades paralysantes contre les manifestants, mettre fin aux contrats avec le SPD et les autres autorités de police et soutenir le retrait des ressources financières du SPD. Microsoft devrait également soutenir une pétition demandant la démission du maire de Seattle, Jenny Durkan, et faire pression pour les revendications du mouvement Black Lives Matter, selon les revendications des travailleurs. Ils demandent également que la « pandémie du coronavirus » soit prise en compte dans l’évaluation des performances des employés.

Le fait de nommer volontairement les partisans qui voulaient être inclus dans le courriel ne signifie pas que tous les employés soutiennent pleinement toutes les demandes, selon la formulation. Au départ, le courrier électronique n’était soutenu que par 20 employés, mais après qu’il se soit répandu dans toute l’entreprise et que d’autres employés aient pris connaissance des préoccupations, plus de 250 partisans ont rapidement été trouvés.

Satya Nadella n’a pas encore répondu explicitement aux demandes des employés, mais il avait déjà déclaré auparavant que de nombreux appels à l’action, à la réflexion et au changement lui étaient parvenus et qu’il fallait agir. En tant qu’entreprise, cependant, a-t-il dit, il faut commencer à le faire principalement au sein de l’entreprise elle-même. Cependant, on ne sait pas encore très bien ce que Microsoft prévoit concrètement.

En tant qu’entreprise, nous devons regarder à l’intérieur, examiner notre organisation et faire mieux. Ces derniers jours, j’ai entendu de nombreux employés exprimer des appels à l’action, des appels à la réflexion, des appels au changement. Ma réponse est la suivante : Ma réponse est la suivante : oui. Nous devons agir.

Satya Nadella

Partager cet article