Nokia et Intel ensemble pour la famille de puces ReefShark

Quelques jours après l’annonce du nouveau PDG, par Nokia une nouvelle confirmation de l’intention du groupe finlandais de jouer un rôle de premier plan sur le marché des infrastructures. 5GL’accord de partenariat signé avec les parties suivantes s’inscrit pleinement dans cette démarche Intel. Ensemble, ils ont déjà commencé à travailler sur des innovations pour la « 5G New Radio » et l' »infrastructure en nuage ».

Nokia et Intel, poignée de main pour la 5G

L’objectif est d’améliorer l’offre liée à la famille de solutions matérielles ReefShark introduit en janvier 2018. Ces chipsets sont capables d’inclure dans un seul composant tout ce qui est nécessaire à la gestion du service, assurant ainsi les performances nécessaires et en même temps une économie significative (en termes de coût et de consommation) par rapport à la plupart des alternatives. Voici la brève déclaration faite par la société Espoo à la rédaction de Reuters.

Nokia travaille avec plusieurs partenaires pour soutenir sa famille de puces ReefShark utilisées dans de nombreux éléments des stations de base.

Là encore, Nokia adoptera la Processeurs Xeon des solutions de deuxième génération AirFrame destiné à centre de données et avec Intel a donné naissance à la Atome P5900 (avec une architecture Tremont à 10 nm) pour les stations de base 5G. Toutefois, il ne s’agit pas d’un partenariat exclusif : hier, la société finlandaise a mis sur papier la signature d’un autre accord de même nature avec la société américaine. Technologie Marvell.

Partager cet article