in

Nvidia BlueField-3: DPU avec cœurs ARM et NIC 400 Gbit / s soulage le CPU

Déjà promis sur une feuille de route en octobre dernier, Nvidia a présenté aujourd’hui la Data Processing Unit (DPU) BlueField-3 au GTC. Le DPU est censé soulager le CPU et se compose d’une carte réseau avec un processeur ARM et prend en charge les tâches critiques dans les domaines du réseau, de la gestion de la mémoire et de la sécurité.

BlueField est une technologie acquise grâce au rachat de Mellanox, qui était déjà connue dans la génération précédente sous le nom de Mellanox BlueField-2 et est désormais proposée sous le nom de la société ombrelle Nvidia. Le nouveau BlueField-3 est censé réduire encore plus la charge de traitement des processeurs d’un centre de données en s’appuyant sur un processeur avec 16 cœurs ARM Cortex-A78, qui est censé fournir la puissance de traitement de 300 cœurs de processeur classiques lorsque les applications sont accéléré en conséquence.

Cela correspond à une augmentation d’un facteur dix par rapport à BlueField-2, avec lequel Nvidia 30 veut remplacer les cœurs de CPU classiques. Nvidia appelle la puissance de calcul pour la cryptographie accélérée un facteur quatre. Les cœurs ARM sont à nouveau entièrement programmables et plusieurs moteurs VLIW sont chargés de soulager le CPU. Dans le domaine de la sécurité, il s’agit notamment de la racine de confiance, du chiffrement, de la gestion des clés et d’un moteur d’expression régulière. Pour une mise en réseau accélérée, RDMA / RoCE, GPU Direct et SDN / NFV sont traités sur le DPU, et des technologies telles que NVMe-oF (sur les tissus), Elastic Block Storage (par exemple chez Amazon) et la compression sont disponibles pour un stockage accéléré.

Avec DDR5 et PCIe 5.0 pas avant 2022 comme exemple

BlueField-3 offre non seulement une puissance de calcul plus élevée, mais intègre également pour la première fois l’adaptateur réseau ConnectX-7 pour 400 Gbit / s et la DDR5 avec l’interface mémoire associée. L’interface d’intégration dans le centre de données utilise déjà PCIe 5.0, ce qui explique également pourquoi BlueField-3 ne sera disponible à titre d’exemple qu’au premier trimestre 2022. Il n’y a toujours pas de date pour le lancement régulier sur le marché.

Structure de BlueField-3 (Image: Nvidia)

Nvidia développe une plateforme de cybersécurité

La compatibilité descendante avec BlueField-2 devrait garantir que les systèmes déjà configurés peuvent être migrés vers BlueField-3 avec peu d’effort. Toute l’administration se fait via Nvidia DOCA, qui signifie « Data Center Infrastructure-on-a-Chip Architecture ». À l’aide du SDK DOCA pour les DPU BlueField, les développeurs peuvent développer des applications pour les différentes tâches d’un DPU. Morpheus fonctionne également sur BlueField-3 pour la première fois, une plate-forme de cybersécurité prise en charge par l’IA développée par Nvidia et conçue pour détecter et se défendre contre les menaces de sécurité en temps réel. Dans le domaine des logiciels, il existe un support de VMware, Red Hat, Canonical et Check Point Software Technologies, entre autres. Les fournisseurs de serveurs tels que Dell, Inspur, Lenovo et Supermicro souhaitent proposer des DPU BlueField pour leurs systèmes.

BlueField pour le DGX SuperPod

Dans l’ici et maintenant, BlueField-2 sera d’abord déployé par Nvidia. Avec l’annonce des GTC, Nvidia lui-même s’appuie pour la première fois sur BlueField avec le DGX SuperPod pour soulager les deux AMD Epyc 7742 alias Rome dans le DGX A100. Le DGX A100 SuperPod se compose de 140 GPU DGX A100 et donc de 1120 GPU A100. 170 commutateurs InfiniBand de Mellanox, chacun avec une bande passante de 200 Gbit / s, assurent la mise en réseau les uns avec les autres, et 280 Tbit / s de bande passante devraient être disponibles dans toute la structure du réseau, qui est implémentée sur 15 km de câbles à fibres optiques. La mémoire réseau du DGX A100 SuperPod est une mémoire flash de 4 Po. Pour le DGX A100 SuperPod, Nvidia spécifie une performance de pointe de 700 PetaFLOPS pour les calculs d’IA.

BlueField vient dans le DGX SuperPod
BlueField arrive sur le DGX SuperPod (Image: Nvidia)

BlueField-4 en 2024

Aujourd’hui Nvidia a présenté BlueField-3, mais la date du successeur est déjà officielle: BlueField-4 devrait permettre une connexion jusqu’à 800 Gbit / s et 1000 TOPS basés sur 64 milliards de transistors dès 2024.

Feuille de route Nvidia BlueField
Feuille de route Nvidia BlueField (Image: Nvidia)

TechAstuce a reçu des informations sur cet article de Nvidia sous NDA. La seule exigence était la date de publication la plus rapprochée possible.

Nvidia BlueField-3: DPU avec cœurs ARM et NIC 400 Gbit / s soulage le CPU 1
Partager cet article
Robin Vigneron

Par Robin Vigneron

Robin est un passionné de nouvelles technologies et il n'hésites pas à creuser le web pour vous trouver les meilleurs bons plans et astuce High-Tech !

Polestar 2: la voiture électrique avec Android commence maintenant 13000 euros moins cher 17

Polestar 2: la voiture électrique avec Android commence maintenant 13000 euros moins cher

AVM Fritz! Repeater 6000: Répéteur avec Wi-Fi 6 avec 12 antennes et 2,5 Gigabit LAN 18

AVM Fritz! Repeater 6000: Répéteur avec Wi-Fi 6 avec 12 antennes et 2,5 Gigabit LAN