in

Polestar 2: la voiture électrique avec Android commence maintenant 13000 euros moins cher

En tant que première voiture avec Android comme système d’exploitation, la Polestar 2 n’est plus disponible dans la version de lancement à partir d’environ 55 000 euros, mais est disponible en trois configurations à partir de 42 000 euros. Pour y parvenir, Polestar a réduit le nombre de moteurs, de performances et d’équipements et a externalisé ces derniers sous forme de packages.

Polestar utilise Android Automotive comme système d’exploitation pour la berline électrique. Google n’est plus uniquement présent dans le véhicule via le smartphone avec Android Auto, mais est utilisé directement sur le système d’infodivertissement et est responsable de l’ensemble du contrôle et de tous les paramètres du véhicule. Le système d’exploitation est accompagné de services tels que Google Maps, l’Assistant Google et le Google Play Store dans une version adaptée spécialement pour les voitures avec les applications correspondantes. Fin février, il y a eu une mise à jour OTA d’Android Automotive OS 9 vers 10 (Q).

Polestar 2 avec Android Automotive OS (Image: Polestar)

Le nouveau modèle de base coûte 13000 euros de moins

Jusqu’à présent, uniquement disponible dans une version de lancement équipée d’un équipement standard complet, Polestar repositionne désormais la voiture électrique et la propose en trois versions à prix réduits. Alors qu’au moins 54 925 euros étaient dus à ce jour, la Polestar 2 démarre immédiatement à partir de 41 930 euros dans la variante « Standard Range Single Motor ». Cela vient avec une capacité de batterie de 64 kWh, a une puissance de 165 kW (224 PS) et est censé sprinter à 100 km / h en 7,4 secondes. Avec une consommation de 17,1 à 18,0 kWh / 100 km, Polstar spécifie l’autonomie de 420 à 440 km (WLTP).

Plus de portée pour 3000 euros

En tant que «moteur unique longue portée» pour 44 930 euros, la capacité de la batterie passe à 78 kWh auparavant habituels, tandis que la puissance est quasiment inchangée à 170 kW (231 ch). La voiture est légèrement plus lourde en raison de la batterie plus grosse, de sorte que la consommation augmente de 17,1 à 18,3 kWh / 100 km, mais l’autonomie est de 515 à 540 km. Polestar spécifie 7,4 secondes pour l’accélération à 100 km / h.

Top model pour 48.000 euros

Le nouveau modèle haut de gamme est le « Long Range Dual Motor » pour 47 930 euros, ce qui correspond le plus à la version de lancement précédente, sauf que Polestar a réduit l’équipement pour atteindre ce prix. La batterie est identique avec 78 kWh, les performances augmentent avec deux moteurs électriques à 300 kW (408 ch), le sprint à 100 km / h est nettement plus rapide en 4,7 secondes. Cela a un impact sur la consommation et l’autonomie: 19,5 à 20,3 kWh / 100 km ou 450 à 480 km.

Polestar propose désormais l’équipement qui était auparavant en grande partie standard dans trois packages externalisés à un coût supplémentaire. Le système d’infodivertissement basé sur Android Automotive OS avec son écran central de 11 pouces et son écran conducteur de 12,3 pouces, la nouvelle clé numérique Polestar, des roues de 19 pouces et la conception de l’éclairage LED à l’avant et à l’arrière sont également de série. Avec trois nouveaux packages, la voiture devrait pouvoir s’adapter encore plus aux besoins individuels, même si Polestar n’a pas voulu compliquer le processus de commande avec trop d’options individuelles, comme l’explique le constructeur.

Trois packages pour un meilleur équipement

Tout commence avec le «Pack Pilote» pour 3 500 euros, qui comprend des fonctions étendues de sécurité et d’assistance à la conduite telles que les phares à LED pixel avec antibrouillards à LED, le «Driver Assistance System» avec «Adaptive Cruise Control» et le «Pilot Assist» Fonction, une caméra à 360 degrés, des capteurs de stationnement polyvalents et des fonctions pour soutenir l’attention du conducteur telles que le système d’avertissement d’angle mort et d’avertissement de sortie de voie, le « Cross Traffic Alert » avec assistance au freinage et le « Rear Collision Warning ».

Le «Plus Package» pour 4500 euros comprend le toit en verre panoramique sur toute la longueur, le système audio haut de gamme Harman Kardon avec 13 haut-parleurs, des sièges WeaveTech, des panneaux décoratifs en frêne noir, des sièges avant entièrement chauffés électriquement avec fonction de mémoire, des sièges arrière chauffants et un volant chauffant et des balais d’essuie-glace ainsi qu’une nouvelle pompe à chaleur ont été ajoutés. La pompe à chaleur est destinée à réduire la nécessité d’utiliser la capacité de la batterie pour le conditionnement et le maintien du climat intérieur. Il utilise la chaleur ambiante et l’énergie thermique restante du groupe motopropulseur pour réduire la charge de climatisation jusqu’à 50%. Selon Polestar, jusqu’à 10 pour cent de la plage peuvent être gagnés dans les climats plus froids – le plus efficacement dans la plage de température comprise entre 5 et 15 degrés Celsius.

Le «Pack Performance» à 6 000 euros, qui n’est encore disponible que pour la variante «Long Range Dual Motor», est déjà optionnel pour la version de lancement. L’ensemble comprend des amortisseurs Öhlins réglables, des freins Brembo, des jantes en alliage forgé de 20 pouces et des éléments caractéristiques à l’intérieur et à l’extérieur en «Swedish gold».

Une poignée d’options individuelles sont encore disponibles, y compris la garniture en cuir nappa ventilé (plus l’ensemble requis), la peinture métallique, des jantes en alliage de 20 pouces et un attelage de remorque semi-électrique rétractable.

Polestar 2: la voiture électrique avec Android commence maintenant 13000 euros moins cher 1
Partager cet article
Robin Vigneron

Par Robin Vigneron

Robin est un passionné de nouvelles technologies et il n'hésites pas à creuser le web pour vous trouver les meilleurs bons plans et astuce High-Tech !

MediaTek: les processeurs ARM et les GPU Nvidia arrivent pour les PC de jeu 17

MediaTek: les processeurs ARM et les GPU Nvidia arrivent pour les PC de jeu

Nvidia BlueField-3: DPU avec cœurs ARM et NIC 400 Gbit / s soulage le CPU 18

Nvidia BlueField-3: DPU avec cœurs ARM et NIC 400 Gbit / s soulage le CPU