in

Rachat d’ARM par Nvidia: protestation de Google, Microsoft et Qualcomm

Image: Nvidia

Plusieurs géants de l’informatique résistent au rachat d’ARM par Nvidia. Google, Microsoft, Qualcomm et d’autres entreprises exigent des enquêtes de la part des autorités de la concurrence, et au moins une entreprise souhaite empêcher le rachat.

Les deux sociétés ont annoncé le rachat d’ARM par Nvidia pour un montant de 40 milliards de dollars en septembre de l’année dernière. A cette époque, Nvidia avait souligné qu’elle conserverait toutes les succursales ARM et souhaitait même créer de nouveaux emplois et un centre de recherche et développement sur le site de Cambridge, en Grande-Bretagne. Dans une certaine mesure, Nvidia a dû s’y engager pour recevoir la bénédiction des autorités antitrust en Grande-Bretagne ainsi que dans l’UE, aux États-Unis et en Chine. L’acquisition devrait se conclure dans environ 18 mois, selon Nvidia.

Les critiques sont eux-mêmes licenciés

Un veto qui a maintenant eu lieu par de nombreux grands calibres du monde informatique n’est guère surprenant compte tenu de l’ampleur de l’acquisition, car Google, Microsoft et Qualcomm sont licenciés d’ARM et craignent une concurrence limitée dans leurs secteurs respectifs, tels que Bloomberg signalé. Les trois entreprises devraient appartenir à un groupe de plusieurs entreprises qui considèrent la reprise d’un œil critique ou même veulent l’empêcher, comme l’expliquent des personnes familiarisées avec le processus.

Les critiques craignent que des distorsions de concurrence puissent résulter d’un accès restreint aux produits ARM. En outre, Nvidia pourrait augmenter les coûts de licence pour les clients concernés et ainsi se mettre dans une meilleure position. Tout comme Google, Microsoft et Qualcomm, Nvidia était auparavant licencié d’ARM, par exemple pour de nombreux SoC Tegra. Nvidia elle-même a jusqu’à présent toujours assuré qu’elle prendrait une position neutre après le rachat et souhaitait également que ses propres technologies affluent dans le pool de licences ARM.

SoftBank va devenir le plus grand actionnaire de Nvidia

Le propriétaire actuel d’ARM est la société japonaise de télécommunications et de médias SoftBank. L’accord de 40 milliards de dollars est composé de 21,5 milliards de dollars en actions Nvidia, 12 milliards de dollars en liquidités, dont 2 milliards de dollars lors de la signature de l’acquisition. SoftBank deviendrait soudainement le plus grand actionnaire de la société avec 10% de toutes les actions de Nvidia. Un autre 5 milliards de dollars US ira à SoftBank à une date ultérieure, en fonction de la façon dont ARM se développera dans l’intervalle. Un capital social de 1,5 milliard de dollars ira également aux employés d’ARM.

Rachat d'ARM par Nvidia: protestation de Google, Microsoft et Qualcomm 1
Partager cet article
Robin Vigneron

Par Robin Vigneron

Robin est un passionné de nouvelles technologies et il n'hésites pas à creuser le web pour vous trouver les meilleurs bons plans et astuce High-Tech !

Mobilfunkpakt NRW: plus de 99% des ménages reçoivent le LTE 15

Mobilfunkpakt NRW: plus de 99% des ménages reçoivent le LTE

Aperçu de Windows 10 Insider: les actualités et les centres d'intérêt s'internationalisent 16

Aperçu de Windows 10 Insider: les actualités et les centres d’intérêt s’internationalisent