Stadia – Ce que nous savons et ce que nous ne savons pas

Un peu plus de 24 heures et nous en saurons plus sur les stades. Le groupe Mountain View a organisé pour la fin de l’après-midi de demain, quand en France sera 18h00, l’événement Connect, dans lequel de nouvelles informations seront divulguées sur la plate-forme de Google pour les jeux en nuage. Un rendez-vous qui anticipera quelques jours avant le début de l’E3 2019, le plus grand salon de l’année pour l’industrie du jeu.

Google Stadia : ce que nous savons

Commençons par ce que nous savons sur Stadia aujourd’hui. Annoncé en mars lors de la GDC 2019, le service devrait être lancé d’ici la fin de l’année sur les territoires des Etats-Unis, du Canada, du Royaume-Uni et dans des pays non spécifiés d’Europe. Supposons qu’il arrivera immédiatement en France, étant donné que la page d’accueil du site officiel est déjà située dans notre langue.

Stadia, la piattaforma di Google per il cloud gaming

Nous savons qu’il vous permettra de jouer à des jeux en streaming avec une résolution de 4K et une fréquence d’images de 60 images par seconde. Plus tard, la prise en charge du format 8K sera également introduite. La plateforme sera accessible à partir d’une multitude d’appareils : smartphones, tablettes, ordinateurs de bureau et portables, téléviseurs, décodeurs et Chromecast.

Vous pouvez utiliser (mais vous n’en aurez pas besoin) le contrôleur dédié, conçu par Google pour interagir directement via WiFi avec les serveurs de la plate-forme, optimisant ainsi le flux audio-vidéo des sessions de gameplay. Quant aux jeux, pour le moment ceux confirmés sont Assassin’s Creed Odyssey par Ubisoft et DOOM Eternal par id Software.

Google Stadia : ce que nous ne savons pas

Ce qu’on ne sait pas sur Stadia, c’est tout le reste. Lors de l’événement Connect demain, le prix de l’abonnement nécessaire pour accéder au service sera dévoilé. Certaines rumeurs parlent d’un montant compris entre 10 et 20 euros à payer chaque mois. Il n’est pas à exclure non plus la possibilité qu’un abonnement soit offert « à la consommation », les utilisateurs étant appelés à mettre la main au portefeuille avec un déboursement proportionnel au temps passé en jeu.

Le catalogue des titres proposés au premier jour sera également mis en avant : de ce point de vue, il sera intéressant de comprendre quelles seront les productions originales organisées par l’équipe de Jade Raymond (Stadia Game et Entertainment) et quelles seront les propositions des tiers.

DOOM Eternal su Stadia

Les détails concernant les exigences en termes de connexion Internet devront également être clarifiés : au moins 20-25 Mbps ont été mentionnés, quelqu’un a supposé un minimum de 15 Mbps, peut-être en faisant des compromis en termes de résolution afin de ne pas affecter la fluidité. La retransmission en direct de l’événement sur le lien YouTube ci-dessous.

Yeux sur l’événement Connect, donc, de comprendre comment Google a l’intention de tenir les promesses faites jusqu’à présent. Le slogan choisi pour promouvoir le service ne cache pas ses ambitions :

L’avenir des jeux vidéo n’est pas une console.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

OFFRE GRATUITE LIMITEE !

GAGNEZ DE L'ARGENT
AVEC LE HIGH-TECH !

Cliquez sur le lien pour en savoir plus :)
Offre 100% gratuite, aucune obligation d'achat.
close-link