Actualités Tech

Test des écouteurs intra-auriculaires EarFun Air

EarFun Air im Test: Feature-Feuerwerk für 60 Euro vernachlässigt den Klang

Tl;dr : Les écouteurs intra-auriculaires sans fil EarFun Air offrent de nombreuses fonctions pour seulement 60 euros. Ils sont étanches et peuvent gérer le chargement sans fil, la pause automatique lors du retrait ou de la reprise lors de l’insertion, le chargement rapide, l’usage unique et la CAA. La qualité et le son, cependant, sont quelque peu négligés.

Avec l’EarFun Free (Test), le fabricant EarFun a prouvé qu’il pouvait combiner de nombreuses fonctions et un bon son général à un prix raisonnable. Ce modèle n’est donc pas sans raison un bon choix populaire lorsque l’accent est mis sur le paquet global et non sur le meilleur son. Avec l’EarFun Free, l’entreprise ne se concentre pas seulement sur un design différent avec une tige, mais aussi sur des fonctions supplémentaires qui visent à rendre les écouteurs intra-auriculaires encore meilleurs dans l’utilisation quotidienne.

Les EarFun Air sont étanches, offrent entre autres un chargement sans fil, un mode de chargement rapide et une reconnaissance d’oreille pour la pause et la reprise automatique de la lecture et peuvent également être utilisés individuellement. Contrairement au Free, EarFun Air a un design allongé, mais les écouteurs sont non seulement accrochés dans le pavillon, mais aussi poussés dans le canal auditif avec des inserts en silicone.

L’EarFun Air s’en tient également à un prix de 59,99 euros qui est favorable en ce qui concerne les fonctions. Le fait que l’ensemble complet, y compris le son, soit à nouveau convaincant doit d’abord faire ses preuves lors du test.

Données techniques de l’EarFun Air

Un dossier d’accusation petit mais épais

Le boîtier de chargement de l’EarFun Air s’avère assez compact avec 52 × 53 × 33,9 mm (H × L × P), mais en raison de l’épaisseur de la poche du pantalon, il se distingue nettement. Les boîtiers à faible charge comme le Samsung Galaxy Buds+ (examen) ne mesurent que 70,0 × 38,8 × 26,5 mm et l’Apple AirPods Pro (examen) seulement 45,2 × 60,6 × 21,7 mm.

Le poids du boîtier du chargeur n’est que de 44 g. En comparaison, le Samsung Galaxy Buds+ pèse environ 40 g, tout comme les AirPods d’Apple. Chaque écouteur pèse environ 5,5 g, ce qui est également léger.

USB-C et chargement sans fil

Il peut être chargé via USB-C ou sans fil selon la norme Qi. Le port USB-C est situé sur la face inférieure, tout comme la bobine pour la recharge sans fil. La capacité de la batterie dans le boîtier de chargement est de 500 mAh. Le chargement prend environ 2 heures – via USB-C. La recharge sans fil prend environ 3,5 heures. Le chargement des écouteurs prend environ 90 minutes. Une fonction de chargement rapide garantit que la musique est jouée pendant 2 heures supplémentaires après seulement 10 minutes.

Une cale solide, mais des problèmes lors du chargement

Les écouteurs sont fixés magnétiquement au boîtier de chargement et peuvent être facilement retirés. Comme d’habitude, ils s’allument lorsqu’ils sont sortis et cherchent une connexion Bluetooth avec le smartphone. En ouvrant le boîtier, la LED située à l’avant du boîtier de chargement s’allume également et indique grossièrement le niveau de charge de la batterie du boîtier au moyen de la couleur. Dans la pratique, cependant, il y avait toujours le problème que l’écouteur droit n’était pas éteint et chargé dans le cas de la charge. Ainsi, il peut arriver qu’il soit alors exactement vide quand on veut réellement utiliser les écouteurs. Les premiers rapports montrent qu’il ne s’agit pas d’un cas isolé. Pendant le test, le problème se posait presque quotidiennement et limitait fortement l’utilisation.

EarFun Air

EarFun Air

EarFun Air

EarFun Air

EarFun Air

EarFun Air

Pour jumeler les écouteurs avec un autre appareil que le dernier connecté, il suffit d’appuyer pendant 2 secondes sur le bouton situé dans le boîtier du chargeur lorsque les écouteurs sont insérés. Cela les mettra en mode de couplage même lorsque la connexion est active.

Près de 6 heures au lieu de 7 heures d’autonomie

EarFun est un peu trop optimiste avec l’indication de 7 heures d’autonomie de la batterie. Dans le test, il s’est terminé après 5h45 à volume moyen – un résultat plutôt moyen. Les coureurs d’endurance actuels, comme le Sony WF-SP800N (test) ou le Samsung Galaxy Buds+ (test) atteignent respectivement 13 et 12 heures.

Conducteurs Bluetooth 5.0, AAC et 6mm

Les EarFun Air utilisent le Bluetooth 5.0 pour la connexion radio. SBC et AAC sont utilisés comme codecs audio. aptX ou même un codec HD n’est pas proposé, ce qui est raisonnable dans cette gamme de prix. Les pilotes dynamiques ont un diamètre de 6 mm, mais EarFun n’a pas divulgué de détails sur les spécifications.

Pas de multi-connexion

Le Multi-Connect, c’est-à-dire la connexion simultanée à plusieurs appareils terminaux de manière à pouvoir passer de l’un à l’autre sans problème, n’est pas pris en charge par EarFun Air. Si l’appareil terminal connecté doit être changé, la connexion Bluetooth actuelle doit toujours être interrompue manuellement ou via le boîtier de chargement.

Usage unique pour la musique et la téléphonie

Cependant, l’EarFun Air permet l’usage unique. L’écouteur droit ainsi que l’écouteur gauche peuvent être utilisés seuls, le contrôle ne changeant pas. Cependant, le passage entre le mode mono et le mode stéréo ne se fait pas complètement sans interruption, ce qui est dû à la pause automatique de la lecture lorsqu’on retire un écouteur de l’oreille.

Comparaison des écouteurs intra-auriculaires et des oreillettes TWS

Étanchéité à l’IPX7

Comme déjà mentionné, EarFun Air, tout comme EarFun Free, sont étanches à l’eau selon IPX7 et peuvent être temporairement submergés. Le fabricant appelle la technologie Sweatshield l’assurance que même les gouttes de sueur ne peuvent pas pénétrer à l’intérieur du boîtier.

Un contrôle du toucher un peu léthargique

La lecture de musique et la téléphonie dans EarFun Air sont contrôlées par une commande tactile située à l’extérieur des écouteurs. Les boutons, dont l’actionnement pousse toujours légèrement les écouteurs dans l’oreille et leur permet de glisser, ne sont donc plus nécessaires. Même si la commande tactile réagit de manière fiable, elle est un peu trop lente, de sorte qu’il arrive toujours que l’on ne soit pas sûr que la commande ait été reconnue.

Le fait d’appuyer deux fois sur les écouteurs droit et gauche lance et arrête la lecture. Étant donné que l’on n’attribue pas d’entrée à une seule touche, les entrées incorrectes sont évitées. Trois coups sur l’écouteur droit font sauter une piste. Cela ne s’applique pas à l’écouteur gauche en mode analogique. Un triple tapotement sur l’écouteur gauche active l’assistant vocal du smartphone. Pour régler le volume, appuyez et maintenez la surface tactile droite (plus fort) et gauche (plus doux).

Lorsqu’un appel arrive, le double-appel accepte l’appel et y met fin plus tard. Pour rejeter un appel, la surface tactile doit être maintenue enfoncée pendant deux secondes. Le triple appel accepte un deuxième appel. Si deux appels sont actifs, le système passe également de l’un à l’autre.

Le fonctionnement via les écouteurs n’est donc pas tout à fait complet, mais couvre les fonctions courantes de la vie quotidienne. Il n’est pas possible de modifier l’affectation de l’unité de contrôle.

Pause automatique et reprise de la lecture

En outre, l’EarFun Air offre désormais une fonction de reconnaissance de l’oreille, qui met en pause et reprend la lecture de la musique lorsqu’un écouteur est retiré de l’oreille ou remplacé. EarFun Free ne le propose pas encore. Mais une telle fonction n’est pas du tout nouvelle, car de plus en plus d’écouteurs intra-auriculaires disposent d’une telle reconnaissance, qui peut souvent être activée ou désactivée via une application – ce qui n’est pas possible avec l’Air, elle est toujours activée. Comme par exemple le Jabra Elite 75t (Test), qui offre également la fonction Auto-Pause, EarFun Air fournit cette fonction indépendamment du système d’exploitation du smartphone utilisé. Avec Apple et Huawei, cependant, elle est toujours limitée à leur propre système d’exploitation.

Pas d’application, pas d’égaliseur, pas de mises à jour

EarFun Air ne dispose pas d’une application de soutien optionnelle. Il n’est donc pas possible d’ajuster le système de contrôle, ni d’accéder à un égaliseur, à des profils ou à des mises à jour futures. Les acheteurs de EarFun Free (1ère génération) ont déjà fait l’expérience de ce que cela peut signifier, car ils n’ont pas pu bénéficier des ajustements minimaux de la 2ème génération, qui auraient été possibles sans problème avec une mise à jour du firmware via une application. Avec le EarFun Free de la 2e génération (test), le fabricant n’avait ajouté qu’un contrôle du volume via les écouteurs et une utilisation unique, comme l’avaient demandé les premiers acheteurs. Une mise à jour du microprogramme via une application aurait pu permettre à ces propriétaires d’y accéder également.

EarFun Air

EarFun Air

EarFun Air

EarFun Air

EarFun Air

EarFun Air

Un confort agréable et une bonne tenue

L’EarFun Air s’insère confortablement dans l’oreille sans appuyer, car il pénètre relativement peu dans le conduit auditif. Néanmoins, l’isolation passive est élevée avec l’oreillette droite. Lorsqu’ils font du jogging, ils tiennent bien en main, même sans leurs oreilles. Toutefois, cela ne s’applique pas aux mouvements dans lesquels la tête est déplacée fortement et par à-coups ou tenue à l’envers.

Les problèmes de transmission des sons corporels ne se sont pas produits avec le testeur.

A la page suivante : son, téléphonie, latence et conclusion

Partager cet article
Robin Vigneron

About author
Robin est un passionné de nouvelles technologies et il n'hésites pas à creuser le web pour vous trouver les meilleurs bons plans et astuce High-Tech !
Articles